Le projet

Et si les nouvelles technologies pouvaient favoriser l’accès au logement ? C’est le pari de l’association Solinum, qui propose deux actions innovantes pour lutter contre les exclusions. Un projet qui a bénéficié de la finance solidaire.

 

Le mal-logement en France, une situation qui se dégrade

Aujourd’hui, bien que des dizaines de milliers d’associations et de dispositifs existent en France, 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté*, dont 4 millions de mal-logés** et un très grand nombre de personnes sans domicile.
Parmi ces derniers, ils seraient près de 50% à éprouver un sentiment d’abandon et à avoir de grandes difficultés à se réinsérer.

En parallèle, le nombre de places d’hébergement d’urgence en France est insuffisant pour répondre à la demande, qui par ailleurs augmente. Pour les femmes (40% des personnes sans domicile) ces hébergements sont particulièrement inadaptés car souvent mixtes, ils ne permettent pas de se protéger des violences (physiques et sexuelles) de la rue. De plus, ces hébergements sont de court terme et empêchent de se projeter dans un parcours d’insertion optimal.

 

Solinum : l’innovation au service de la lutte contre les exclusions

Financeur(s) solidaire(s) : France Active

Créé en 2015 à Bordeaux, l’association Solinum outille les acteurs de la lutte contre les exclusions avec des projets innovants, afin d’apporter de la dignité aux personnes en situation de précarité et de favoriser leur réinsertion.

Grâce, entre autres, au financement solidaire de France Active, Solinum développe deux projets principaux :

  • Soliguide, la cartographie de la solidarité.
    Soliguide répertorie, sur une plateforme numérique, toutes les structures et services nécessaires au quotidien et à l’insertion des personnes en situation de grande précarité (distribution alimentaire, domiciliation, CCAS, cours de langue, etc.).
  • Merci pour l’invit’, un dispositif d’hébergement citoyen pour femmes sans abri.
    Adapté à l’insertion des femmes, Merci pour l’invit’ vise à compléter les dispositifs d’hébergement d’urgence en proposant une solution de moyen terme (2 semaines à 1 an). Le projet permet surtout à des femmes sans-abri, accompagnées par un travailleur social et portant un projet de réinsertion, de trouver un hébergement stable, à moyen terme, afin de retrouver leur autonomie et d’avancer vers un emploi et un logement pérenne. L’équipe Merci pour l’invit’ se charge de centraliser les demandes des hébergeurs volontaires et des travailleurs sociaux, de rencontrer les participants, de valider leurs motivations, de visiter les hébergements proposés, et de relier les profils compatibles. Une fois la charte signée, l’équipe assure le suivi des hébergements jusqu’à la sortie du dispositif et met en lien les participants avec plusieurs partenaires pour un accompagnement social et professionnel.

 
L’association met en place une innovation sociale positive, s’appuyant sur le numérique et les nouvelles technologies. Et n’oublie pas l’humain pour autant.

 

Covid-19 : quelles actions ont été menées par Solinum ?

La crise sanitaire du Covid-19 a conduit le gouvernement à prononcer le 16 mars 2020 un confinement total, afin de préserver les citoyens.

Durant le confinement, la plateforme Soliguide s’est révélée être un outil essentiel pour toutes les personnes en difficulté, les structures sociales ayant été obligées de modifier leurs conditions d’ouverture et d’accueil. Cela s’est notamment concrétisé par :

  • la diffusion d’informations relatives au Covid-19 ;
  • la diffusion d’un formulaire créé pour l’occasion qui a permis l’ajout de 885 structures dans 78 départements ;
  • le recensement de 1 268 nouvelles structures grâce au 37 bénévoles mobilisés pendant cette crise.

 

Résultats ?

En 2019, Solinum c’est :
 
Pour Soliguide :

  • Près de 20 000 services renseignés sur Soliguide
  • Plus de 8 600 lieux référencés
  • 8 départements cartographiés

 
Pour Merci pour l’invit’ :

  • 31 hébergements réalisés ou en cours
  • Plus de 1 800 nuitées offertes

 

Et ce n’est pas tout !

Pour le moment effectif dans 8 territoires (Gironde, Nantes, Strasbourg, Paris, Yvelines, Hauts de Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), Solinum va développer ses deux projets dans le Val d’Oise dès la fin 2020 et va s’étendre à plusieurs capitales régionales à partir de 2021.
 
 

En quelques mots : “Qu’est-ce que la finance solidaire a apporté à Solinum ?”

« Notre impact, même quantifiable, est difficile à faire apparaître dans un budget et à faire entendre à des financeurs classiques. Aquitaine Active (France Active) a su reconnaître la valeur de nos projets et encourager l’association à s’amorcer en 2017. C’est le coup d’élan qui a permis de concrétiser notre engagement, d’être prêt en trois ans à faire face à la crise sanitaire et de répondre efficacement aux besoins de ceux qui sont les plus impactés.
Notre modèle économique évolue ainsi son rythme sans impacter notre action auprès des bénéficiaires. Il se pérennise à mesure que les projets font leurs preuves ce qui n’auraient pas été possible ou très fortement ralenti avec la finance classique.
» Alice El Khoury Atieh, chargée de financements et partenariats

 
 
Ou comment « faire de l’innovation un levier d’impact dans l’action sociale ».
 
 
Solinum est nommée aux Grands Prix de la finance solidaire 2020, catégorie “Coup de coeur du public”, aux côtés de :

 
 
———————————————-
*Source : www.insee.fr
**Source : www.inegalites.fr
 

Détails

Thématique:Lutte contre les exclusions
Localisation:Bordeaux (33)
Année:2015
Lien :Visitez