Le projet

Les sols agricoles en France manquent grandement de nutriments naturels, obligeant les agriculteurs à utiliser toujours plus de produits phytosanitaires. Afin de préserver nos terres agricoles, une transition devient nécessaire. Grâce à la finance solidaire, Rézomes participe à cette transition et peut proposer une solution écologique et économique : la formation et la mise en place d’ateliers de fabrication d’engrais naturels.

 

L’urgence d’une transition écologique en agriculture

Appauvri par des décennies d’agriculture intensive, le sol agricole est maintenant dépendant d’intrants chimiques, composés des nutriments minéraux nécessaires à « nourrir » les cultures. Grâce à des pratiques agroécologiques, il est pourtant possible de restaurer la fertilité des sols, même pour les plus dégradés.

En outre, alors que de nombreux agriculteurs mettent la clef sous la porte et que le taux de suicide dans ce milieu ne fait qu’augmenter (rapport de Santé Publique France, 2016), l’enjeu est de changer les méthodes conventionnelles sans baisser les rendements, ni augmenter le prix des intrants utilisés par hectare. Il est impératif de prendre en compte ces questions dans la proposition de conversion, et de s’engager à lutter contre le surendettement des agriculteurs en zone rurale, afin de pérenniser une agriculture paysanne responsable.

 

Rézomes, la production d’engrais biologique accessible à tous

Financeur(s) solidaire(s) : CIGALES, France active

Fondée en 2017, Rézomes cherche à promouvoir la production locale d’engrais naturels afin de diminuer, voire de supprimer, l’utilisation de phytosanitaires de synthèse. Elle propose pour cela aux acteurs du monde végétal (agriculteurs, pépinières, collectivités, paysagistes, réaménagement du territoire…) de concevoir eux-mêmes leurs solutions fertilisantes, utilisables en agriculture biologique.

Grâce aux financements solidaires des CIGALES et de France Active, Rézomes peut concevoir des ateliers de production sur mesure, de taille micro-industrielle, à installer directement au sein des structures locales (exploitations agricoles, groupements, associations …). Des formations aux techniques de fertilisation naturelles sont ensuite proposées (purin de plantes, macérations, solutions à base de micro-organismes…), permettant à ces structures de devenir indépendants en termes d’intrants.

La capacité de production micro-industrielle des ateliers de production proposés par Rézomes permet à des publics en difficultés, et notamment à des professionnels en besoin d’alternatives et/ou n’ayant pas les moyens financiers de se fournir en intrants biologiques issus de laboratoires, d’avoir accès à ces produits naturels et efficaces.

 

Résultats ?

Rézomes propose deux préparations naturelles à destination des acteurs du végétal :
> Derzhé, un fertilisant organique qui permet de booster les sols et les cultures grâce à l’action de ses micro-organismes bénéfiques prélevés sur les sols de la région (2,5€ LT/le litre, il faut environ 20L par hectare)
> Picou, un assainissant naturel pour les bâtiments d’élevage qui garantit le bien-être animal, et prévient les nuisances (odeurs, mouches, maladies…) (2,5€ LT/le litre, il faut environ 20L par mois pour une exploitation d’une vingtaine de vaches)

 

Et ce n’est pas tout !

Afin de favoriser l’autonomie financière des agriculteurs, Rézomes rachète une partie des productions de certaines exploitations et redistribue ensuite localement à ceux qui ne peuvent pas produire. Ainsi, les premiers bénéficient d’un complément de revenus et les deuxièmes reçoivent des solutions naturelles à bas prix.
 
 
Pour une agriculture saine, durable et locale.
 
 

Détails

Thématique:Activités écologiques
Localisation:Lyon (69)
Année:2017
Lien :Visitez