Le projet

Au Mali, les zones rurales sont particulièrement touchées par la pauvreté. Mais comment créer de l’emploi dans ces régions ? Comment faire pour que les habitants puissent s’y développer économiquement ? Le Réseau de Micro-Institutions de Croissance et de Revenus, qui a bénéficié du soutien de la finance solidaire, propose des solutions financières aux plus défavorisés pour que chacun puisse prospérer.

 

Au Mali, la pauvreté reste un problème phare

Selon des données du programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en 2016, près de 50 % de la population malienne vivait sous le seuil de pauvreté de 1,90 dollar par jour. La pauvreté est d’autant plus présente dans les zones rurales du Mali. Ainsi, à Bamako, 11% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté, contre 53% en zone rurale (données de l’Institut national de la statistique du Mali).

On observe, de plus, une exclusion financière très importante de la population malienne. Selon des données du Global Findex, au Mali, seuls 18 % des adultes avaient un compte en banque en 2017, contre 67 % en moyenne dans le monde. L’exclusion financière est encore plus prononcée dans les zones rurales du pays, où seuls 15 % des adultes ont un compte en banque.

Au-delà de l’accès à un compte en banque, l’exclusion financière se mesure aussi par l’accès au crédit. En 2017, seuls 6 % des adultes ont accès au crédit auprès d’une institution financière au Mali. Or, l’inclusion financière est l’un des leviers pour le développement et la lutte contre la pauvreté. Via les services financiers, les personnes peuvent sortir de la pauvreté en investissant dans leur santé, leur éducation et dans des activités génératrices de revenus.

Au Mali et dans le monde, l’exclusion financière touche plus particulièrement les femmes. Toujours selon des données du Global Findex, 27 % des hommes maliens ont un compte en banque, contre 10 % des femmes. En termes d’accès au crédit, les femmes sont également défavorisées, puisque seules 4 % d’entre elles ont accès au crédit auprès d’une institution financière au Mali, contre 8 % des hommes.

Mais il existe des solutions pour réduire la pauvreté et augmenter l’inclusion financière des populations les plus démunies.

 

Le Réseau de Micro-Institutions de Croissance et de Revenus (RMCR), pour une inclusion financière des maliens, notamment en zone rurale

Créée en 2000 par World Vision (Vision du Monde), le Réseau de Micro-Institutions de Croissance et de Revenus (RMCR) est une institution de microfinance à forte orientation sociale.

Grâce aux financement solidaires de Babyloan et d’Oikocredit, le réseau peut offrir des services financiers (crédit, épargne, micro-assurance agricole) aux habitants les plus démunis – en priorité les femmes, vivants dans les zones rurales et agricoles du Mali.
Les femmes sont prioritaires car des études ont montré que ces dernières consacrent généralement une plus grande partie de leurs revenus aux dépenses du foyer et à l’investissement dans l’éducation des enfants. Une étude de la Banque Mondiale a ainsi montré qu’une augmentation de 10 % des crédits aux femmes permettait une hausse moyenne de 8 % de la scolarisation des enfants et une baisse de 5 % de l’extrême pauvreté.

 

Résultats ?

A fin 2017 :
• Plus de 43 000 clients
• 70 % de femmes emprunteurs
• 95 % d’emprunteurs en zone rurale
• Environ 180 000 enfants impactés positivement par les crédits

 
Et ce n’est pas tout ! Le RMCR a également développé son activité auprès des jeunes, qui sont eux aussi défavorisés dans leur accès aux services financiers. Pour cela, le RMCR travaille avec le programme FIER (Formation professionnelle, d’insertion et d’entrepreneuriat des jeunes ruraux), qui cible les jeunes de 18 à 40 ans en zone rurale. L’objectif est d’accompagner ces jeunes dans la création et le développement de leur activité économique, via un appui technique et financier. Ils reçoivent des formations de la part du programme FIER et peuvent demander un microcrédit aux institutions de microfinance partenaires, et notamment au RMCR.

 
Pour que l’accès aux services financiers soit un droit accessible à tous.
 
 
En savoir plus sur Réseau de Micro-Institutions de Croissance et de Revenus (en anglais) :

 
 

Détails

Thématique:Lutte contre les exclusions
Localisation:Bamako (Mali)
Année:2000
Lien :Visitez