Le projet

Re-Belle : la confiture anti-gaspillage alimentaire

Saviez-vous que plus de 30% des aliments produits dans le monde ne finissent pas dans notre assiette* ? Pas assez beau, trop gros, trop mince, pas assez coloré, trop mûr… Autant de raisons qui poussent les producteurs et les distributeurs à jeter une partie de la production à la poubelle. C’était sans compter sur Re-Belle, qui récupère les invendus des marchés et supermarchés pour les transformer en véritable gourmandise.

 

10 millions de tonnes de produits perdus et gaspillés en 2016 en France

En France, le gaspillage alimentaire représente 20 kilos de déchets par an et par personne, dont 7 kilos de déchets alimentaires non consommés encore emballés. Et ceci a un coût. La perte est ainsi estimée entre 100 et 160 euros par an et par personne, soit 12 à 20 milliards d’euros à l’échelle nationale.*
Pour que ces chiffres diminuent, la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire est promulguée le 11 février 2016. Elle interdit notamment aux grandes surfaces de jeter ou de détruire de la nourriture consommable.

En parallèle, Colette et Adeline décident de démarrer leur activité et lancent en 2015 une toute nouvelle marque de confitures.
 

Confitures Re-Belle : une idée gourmande contre le gaspillage alimentaire

Chargée de projet au sein du club FACE 93 pour lequel elle accompagne des jeunes vers l’emploi et membre actif du mouvement citoyen Disco Soupe (qui sensibilise au gaspillage alimentaire), c’est en voyant la qualité et la quantité de fruits collectés tous les week-ends que Colette s’est rendue compte du « gisement de fruits […] à disposition pour les transformer en bons produits ». L’idée lui vient alors de lancer une activité qui lie création de valeur et d’emplois : Re-Belle.

Les confitures sont faites maison, 100% naturelles et cuisinées en petite quantité. « Des fruits frais, du sucre et c’est tout ! ». Deux fois par semaine, l’équipe part à la collecte des aliments non vendus auprès de marchés et supermarchés d’Ile-de-France (mauvais calibre, aspect peu conventionnel…). Ils sont ensuite transformés en confiture à Romainville (93), dans les cuisines professionnelles de Baluchon, où l’entreprise est hébergée.

Bénéficiaire du financement solidaire de France Active, les confitures Re-Belle sont disponibles dans près d’une trentaine de points de vente, dans une logique de circuit-court. Chez leur partenaire Monoprix, il s’agit même d’économie circulaire : les fruits et les légumes sont récupérés dans les magasins dans lesquels sont ensuite vendues les confitures.

Résultats ? Chaque semaine, ce sont entre 400 et 600 kilos de fruits qui sont collectés et qui permettent de faire près de 3 000 pots de confiture ! Et il y en a pour tous les goûts : les confitures étant préparées en fonction des fruits collectés, il faut faire preuve de créativité. Parmi les recettes distribuées, vous pourrez vous laisser tenter par une Tomate-Poivre, une Pomme-Citron-Vanille ou tout simplement une confiture à la Pêche.
 
Et ce n’est pas tout ! Re-Belle a également une dimension sociale. En effet, en tant qu’entreprise d’insertion, elle emploie, forme et accompagne des personnes en situation de précarité face à l’emploi.
 
 
Des goûts uniques à impact positif !
 
Pour en savoir plus :

 
 
*source ADEME 2016
 

Détails

Thématique:Activités écologiques, Accès à l'emploi
Localisation:Romainville (93)
Année:2015
Lien :Visitez