Le projet

Pick Up Production : l’OPsession du hip-hop

Aller au musée ou au théâtre vous parait-il naturel ? Vous êtes-vous déjà demandé s’il ne s’agissait pas d’une sortie exceptionnelle pour de nombreuses personnes ? En effet, l’éloignement géographique, les difficultés économiques, les situations culturelles, sociales et/ou de handicap peuvent provoquer une forme d’isolement. C’est à cet isolement que Pick Up Production cherche à répondre.
 

Pick Up Production : une association qui met en avant la culture hip hop

Association culturelle créée en 1999 à Nantes, Pick Up Production s’est donnée pour mission la valorisation de la culture hip hop et de ses différentes formes d’expression (musique, danse, arts visuels) à travers la mise en œuvre de projets dédiés.
Pour y parvenir, elle propose différentes actions dont la mise en place d’une politique tarifaire plus basse que la moyenne, pour que le plus grand nombre puisse assister à ses ateliers. Elle organise également des événements innovants tels que la mise en place de sa programmation culturelle en milieu carcéral (ateliers d’initiation, projections, expositions, concerts, spectacles, conférences…), la création de visites guidées à destination de tous les publics autour de deux expositions, la création de résidences artistiques sur un quartier (pour rapprocher les habitants des pratiques culturelles et créer des échanges inter-culturels et inter-générationnels) ou encore, l’organisation de rencontres, projections, débats…

 

Des événements culturels innovants pour favoriser l’accessibilité et l’expression citoyenne

Pick Up Production organise notamment un festival, le HIP OPsession, à la programmation artistique diversifiée (têtes d’affiches et découvertes, au niveau local, national et international), au service de l’accessibilité et du développement culturel durable. Environ 30 % des événements proposés dans le cadre du festival sont d’ailleurs gratuits.

Tous ces événements sont aussi pensés en terme d’accessibilité aux personnes sourdes et malentendantes. Ainsi, Pick Up Production fait venir un certain nombre d’interprètes en Langue des Signes Française (LSF), physique ou sur écran, lors de certains événements. L’association s’occupe également de l’accueil et de la médiation sur les lieux de spectacles, installe du mobilier vibrant et des boucles magnétiques, etc.

Grâce au financement solidaire de France Active, ce dispositif de transmission et d’expression artistique met tout en œuvre pour développer la culture hip hop auprès de tous les publics et participer ainsi à l’épanouissement de chacun, à l’expression artistique et citoyenne et aux rencontres entre populations.

 
Résultats ? Le festival a accueilli plus de 25 500 personnes en 2016, dont plus de 120 personnes malentendantes. 206 personnes ont participé aux ateliers mis en place par l’association et plus de 7 000 personnes ont bénéficié des visites guidées entre 2015 et 2016.

 
Mais Pick Up Production va plus loin et s’attaque aussi à l’insertion socioprofessionnelle. En effet, en 2015 et 2016, 50 jeunes de 16 à 21 ans issus des quartiers prioritaires, ont participé à une mission professionnelle dans le cadre du Festival HIP OPsession (street marketing, aide catering, accueil artistes, décoration), leur permettant d’acquérir une première expérience professionnelle, de s’investir sur des projets qui les intéresse et, par la même occasion, de se faire de l’argent de poche.

 

« Le financement solidaire correspond fondamentalement aux valeurs portées par l’association.
Concrètement, le financement du Fondes a permis de lever un prêt d’un montant équivalent auprès du Crédit Agricole.
Ces deux prêts permettent aujourd’hui à Pick Up Production de pouvoir faire face à de réguliers différentiels de trésorerie. Ces écarts sont liés à un décalage entre le rythme des dépenses de l’association et le calendrier auquel les subventions accordées à l’association sont versées, ou encore au décalage entre la date où l’association engage des dépenses pour la réalisation d’un projet et la date à laquelle elle reçoit les « retombées » de ce projet (notamment la billetterie).
 »

Sandra MERLE, Administratrice

 
 

Détails

Thématique:Lutte contre l'exclusion
Localisation:Nantes (44)
Année:1999
Lien :Visitez