Le projet

Nafa Naana : et la lumière fut !

Avez-vous déjà essayé de faire la cuisine ou de vous éclairer sans électricité ? C’est difficile n’est-ce pas ? Et c’est pourtant ce qui arrive au quotidien pour 86% de la population au Burkina Faso. Nafa Naana tente de répondre à cette problématique en rendant accessible au plus grand nombre des produits d’éclairage et de cuisson économes en énergie. L’ONG souhaite ainsi contribuer à l’amélioration des conditions de vie des burkinabè et la préservation de l’environnement, tout en favorisant le développement de l’économie locale.

 

L’utilisation du bois comme principale ressource énergétique au Burkina Faso n’est pas sans conséquences

Situé au cœur du Sahel, le Burkina Faso est un pays enclavé de 19 millions d’habitants, ayant très peu de ressources économiques et une forte croissance démographique. La principale source d’énergie utilisée dans le pays est le bois. Or sa forte consommation pour assouvir les besoins énergétiques des ménages et petites entreprises a des conséquences écologiques, socioéconomiques et sanitaires tant en milieu rural que dans les zones urbaines ou péri-urbaines.

La déforestation qui sévit dans le pays (plus de 100 000 hectares de forêts disparaissent chaque année) entraîne une dégradation du couvert végétal et des sols, accentuant l’ampleur des catastrophes naturelles telles que les inondations ou les sécheresses et contribue au réchauffement climatique.

Le taux d’accès aux services électriques – 14% – a peu évolué ces dernières années. Alors que 78% de la population vit en zone rurale, le taux d’accès aux services électriques y est seulement de 1%. Les ménages burkinabè ont recours à des combustibles et des équipements de cuisson et d’éclairage rudimentaires, peu efficaces et polluants.

Pourtant, des solutions pour limiter le recours à des énergies polluantes et coûteuses existent. Mais le taux de pénétration de ces solutions demeure très faible. Les barrières à la vulgarisation de ces technologies identifiées sont liées à la faible capacité d’investissement des ménages, aux incidents imprévisibles, à l’absence de réseaux de distribution existants et au déficit d’information.

 

Avec Nafa Naana, « le bénéfice est arrivé »

Nafa Naana – qui signifie « le bénéfice est arrivé » en langue locale dioula – tente de répondre depuis 2012 à cette problématique par la mise en place au Burkina Faso d’une filière de distribution sociale, viable et pérenne pour faciliter l’accès aux produits d’éclairage (lampes et kits solaires) et de cuisson (foyers améliorés et foyer à gaz) aux personnes en situation de précarité énergétique.

Nafa Naana sélectionne avec soin sa gamme de produits par la réalisation d’études de marché et enquêtes de satisfaction, ainsi que des tests techniques évaluant l’efficacité énergétique, la facilité d’utilisation, la robustesse du produit, son ergonomie, etc. Elle distribue ensuite ces produits via un réseau accessible « au dernier kilomètre » : des ventes directes via des boutiques relais directement gérées par Nafa Naana, un réseau de 57 revendeurs microfranchisés qui bénéficient de formations et de services financiers pour renforcer leur activité et des partenariats noués avec 117 associations ou groupements partenaires, aussi appelés grands comptes.

Parallèlement à cette offre de produits, Nafa Naana développe une offre de services financiers permettant de lever les barrières liées à l’investissement. Une vaste campagne de sensibilisation et d’information permet de vulgariser l’usage des équipements économes.

 
Résultats ? De 2010 à fin 2016, avec l’appui technique et financier d’Entrepreneurs du Monde, Nafa Naana a permis la diffusion de plus de 49 000 équipements économes en énergie, dont 23 000 foyers améliorés, 15 500 foyers à gaz et 10 000 lampes et kits solaires. En termes d’impacts, cela représente, sur la durée de vie des équipements diffusés, 86 800 tonnes de bois sauvées, 156 000 tonnes d’équivalent CO2 évitées et plus de 6 millions d’euros d’économies pour les familles. Ce sont 39 203 ménages qui ont ainsi vu leurs conditions de vie améliorées grâce à l’utilisation de ces équipements.

 
Et ce n’est pas tout : Nafa Naana dynamise également la filière de distribution des équipements, favorisant ainsi la création d’emplois et le renforcement d’activités génératrices de revenus. En 2016, l’équipe Nafa Naana était ainsi composée de 28 salariés locaux.

 

« De par sa nature résolument sociale, Nafa Naana a fait le choix de limiter ses marges afin de rendre les équipements accessibles aux ménages les plus vulnérables, tout en multipliant les actions de formation et d’accompagnement auprès de son public cible, et d’accès aux zones peu accessibles.
L’atteinte de la viabilité de la structure est par conséquent plus longue que pour une entreprise plus classique, mais l’appui apporté sous forme de prêt par Entrepreneurs du Monde permet de s’adapter à cette nécessité.
Par ailleurs, le prêt à taux préférentiel consenti par Entrepreneurs du Monde / Microfinance Solidaire a permis à Nafa Naana de faire face à son important besoin de fond de roulement inhérent à l’acquisition de stock et l’octroi des avances aux fournisseurs et revendeurs du réseau.
 »

Sayouba GUIRA, Directeur

 
Nafa Naana est lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2016 – Catégorie Entrepreneuriat dans les Pays En Développement :

 
 

Détails

Thématique:Développement économique dans les pays en développement, Lutte contre l'exclusion
Localisation:Ouagadougou (Burkina Faso)
Année:2012
Lien :Visitez