Le projet

Moulinot Compost et Biogaz, porteur d’énergie positive !

Saviez-vous que chaque année dans la restauration, épluchures et restes alimentaires représentent 350 000 tonnes de déchets biodégradables ? Vous êtes-vous déjà demandé comment faire pour éviter ce gaspillage ? En 2013, Stephan Martinez, un restaurateur parisien militant, s’est penché sur la question et a créé « Moulinot Compost et Biogaz » pour valoriser les déchets des restaurants, des hôtels, des marchés alimentaires et des cantines.

 

Gaspillage alimentaire : 10 millions de tonnes d’aliments sont jetés chaque année en France

Un tiers de la nourriture finit à la poubelle. A l’échelle de la France, cela représente 10 millions de tonnes d’aliments jetés chaque année. Et la restauration n’est pas la plus exemplaire : 58% du gaspillage provient ainsi des professionnels de l’alimentation (restaurants, commerces…). En l’absence de tri à la source, la majorité des biodéchets est aujourd’hui collectée avec les ordures résiduelles, puis enfouie en décharge ou incinérée. Nocif pour l’environnement (émission de gaz toxiques, pollution des nappes phréatiques…), cela ne permet pas non plus de revalorisation organique. En effet, les éléments nutritifs contenus dans les restes alimentaires sont éliminés alors qu’ils pourraient servir à nourrir les terres agricoles.
 

Moulinot : collecter et revaloriser les biodéchets des restaurateurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Moulinot Compost et Biogaz, qui a bénéficié du soutien de la finance solidaire du INCO, de France Active et d’Initiative France, est une entreprise spécialisée dans la gestion des déchets alimentaires, autrement appelés les « biodéchets ».
 
Elle propose pour cela de sensibiliser et de former les restaurateurs d’Ile-de-France à la mise en place du tri des déchets dans leurs cuisines, puis de venir collecter les biodéchets chaque jour via l’utilisation de véhicules écologiques. Ce plan d’action adapté à chaque établissement permet de mettre à disposition de chaque restaurateur des outils spécifiques (sac poubelle transparent pour éviter les erreurs de tri, système de pesée embarquée, reporting et traçabilité du circuit, etc.) qui limitent ainsi le gaspillage alimentaire.
Moulinot achemine ensuite les biodéchets collectés dans des usines de méthanisation, afin de produire du biogaz ou de l’électricité. Depuis juin 2016, il est même possible de faire du compostage et du lombricompostage. Ce compost « haute couture » est redistribué, en fonction des besoins, aux agriculteurs locaux.
Une solution innovante qui permet d’anticiper et de répondre à la loi issue du Grenelle II de l’environnement, qui oblige les restaurants à recycler leurs biodéchets depuis 2016.
 
 
Résultats ? 6 000 tonnes de biodéchets revalorisés en 2016 ont permis de produire 350 000 m3 de biogaz et 5 500 tonnes d’engrais.
 
Et ce n’est pas tout ! Moulinot Compost et Biogaz, qui compte 22 salariés, vise un projet social fort et cherche à recruter des personnes en difficulté d’accès à l’emploi, afin de les former et de les stabiliser dans l’emploi.
L’entreprise souhaite également changer d’échelle d’ici 2020. Objectif : employer 50 personnes pour collecter 50 000 tonnes de déchets, développer des parcours d’insertion et essaimer le modèle dans d’autres régions.
 
 
En impliquant les restaurateurs pour créer un cercle vertueux de recyclage, Moulinot Compost et Biogaz transforme toutes leurs contraintes en une énergie positive !
 
 
Moulinot est lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2017, catégorie « Innovation sociétale » :

 
 

Détails

Thématique:Accès à l'emploi, Activités écologiques
Localisation:Paris (75)
Année:2013
Lien :Visitez