Le projet

Les Français sont de grands consommateurs de fruits et légumes. Majoritairement achetés en grandes surfaces, ces derniers ne sont cependant pas toujours au goût de la plupart des consommateurs (manque de fraîcheur, usage de pesticides, production non française ou hors saison…). Comment favoriser la production locale ? Comment bénéficier de produits frais ? C’est tout le sujet du Miramap – le Mouvement Interrégional des AMAP, qui, grâce au soutien de la finance solidaire, travaille à développer l’agriculture paysanne.

 

Consommer autrement et favoriser le retour des paysans en France, une démarche qui prend de l’ampleur

L’avènement de l’agriculture industrielle a amené avec lui de nombreux avantages, tels que celui de pouvoir nourrir toujours plus de monde, mais également de nombreuses problématiques :
  • alimentaires : insécurité, surconsommation, difficultés d’accès à une alimentation de qualité ;
  • environnementales : dégradation liée à une production agricole intensive et à l’artificialisation des terres ;
  • économiques et sociales : pour les producteurs, il existe une accentuation des inégalités (coût élevé des machines agricoles, difficulté de négociation des prix face à la grande distribution, etc.).

Afin de résoudre toutes ces problématiques, la première AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) a été créée en 2001. Objectif ? Préserver l’existence des fermes de proximité dans une logique d’agriculture durable, c’est-à-dire une agriculture paysanne, socialement équitable et écologiquement saine. Il s’agit également de permettre à des consommateurs d’acheter à un prix juste des produits d’alimentation de qualité de leur choix, en étant informés de leur origine, et de la façon dont ils ont été produits. Enfin, pour le producteur, c’est aussi la garantie d’une sécurité financière procurée par l’achat à l’avance des produits par les consommateurs.

Depuis 2001, le nombre d’AMAP évolue de manière exponentielle dans presque toutes les régions de France.

 

Miramap, le mouvement qui rassemble les réseaux territoriaux des AMAP (régionaux ou départementaux), les AMAP, leurs producteurs et leurs consommateurs

Financeur(s) solidaire(s) : France Active

Le Mouvement Inter-régional des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (MIRAMAP) rassemble depuis 2010 des paysans et des amapiens autour de valeurs communes.

Grâce au financement solidaire de France Active, il agit au niveau local pour :

  • Maintenir et développer une agriculture locale, économiquement viable, socialement équitable, écologiquement soutenable, à faible impact environnemental, créatrice d’activité économique et d’emploi, de lien social et de dynamique territoriale ;
  • Promouvoir un rapport responsable et citoyen à l’alimentation ;
  • Faire vivre une économie sociale et solidaire, équitable et de proximité ;
  • Contribuer à une souveraineté alimentaire favorisant celle des paysan-ne-s du monde, dans un esprit de solidarité.

 
Le fait de se regrouper en réseau permet de renforcer la cohésion des différentes AMAP existantes, de mutualiser les expériences et les pratiques et d’assurer la représentation et la mise en valeur des AMAP au niveau national.

 

Résultats ?

En à peine 20 ans :

  • plus de 2 000 AMAP se sont créées partout en France (environ 3 700 paysans en AMAP et 250 000 mangeurs) ;
  • on recense une quinzaine de réseaux d’AMAP sur le territoire.

 

Et ce n’est pas tout !

Le Miramap souhaite monter un « observatoire » des AMAP en France afin de produire des données, de réaliser des cartographies et de mieux partager les savoirs et savoir-faire au sein du réseau.
 
 

En quelques mots : “Qu’est-ce que la finance solidaire a apporté au Miramap ?”

« La finance solidaire a apporté au Miramap, en 2016, un soutien en trésorerie, sans intérêts, déterminant pour la poursuite des activités, que nous n’aurions pas pu obtenir au regard des critères utilisés par la finance classique. Le même soutien, tout aussi déterminant, a pu être apporté à plusieurs réseaux d’AMAP, contribuant ainsi également à la dynamique inter-régionale.
De plus, la finance solidaire est un axe de développement fondamental pour le maintien et le développement de l’agroécologie paysanne. Il n’y a pas de dispositifs équivalents dans la finance classique.
» Marilyn Metayer, Animatrice-coordinatrice

 
 
Le Miramap est nommé aux Grands Prix de la finance solidaire 2020, catégorie “France”, aux côtés de :

 
 

Détails

Thématique:Activités environnementales
Localisation:Lyon (69)
Surface Area:France
Année:2010
Lien :Visitez