Le projet

Saviez-vous que le BTP est le premier consommateur de ressources et le premier producteur de déchets en France ? Il représenterait ainsi les 2/3 des déchets produits sur notre territoire. Face à ce constat plutôt sombre pour l’environnement, l’association Minéka apporte une solution : le réemploi des ressources de la construction. Une solution qu’elle souhaite bien démocratiser grâce au soutien de la finance solidaire.

 

Le BTP : premier extracteur de matières premières au monde et plus gros producteur de déchets en France

Avec la production de 3 400 kilos de déchets en 2018 (chiffres ADEME), le BTP est une industrie extrêmement polluante. Les déchets engendrés sont généralement mis en déchetterie et répartis entre les différentes filières de traitement : l’enfouissement, l’incinération et le recyclage.

Les centres d’enfouissement commencent à saturer, engendrant des effets négatifs tels que la crise du sable, le mitage des terres agricoles et des milieux naturels ou encore, le financement de conflits armés. Quant au recyclage, il génère une surproduction d’énergie pour transformer les matériaux en produits moins qualitatifs alors qu’il s’agit très souvent de surplus neufs, qui pourraient donc être réutilisés tels quels, sans subir de transformation.

Pourtant, un quart de ces déchets est réutilisable.

 

Les métiers du BTP en pleine transition

D’autre part, du fait de l’industrialisation des méthodes de construction, les métiers tendent à se standardiser et les savoir-faire commencent à disparaître. La préfabrication des éléments entraîne la disparition de certains métiers ainsi qu’une perte de compétences des artisans.

Il existe cependant une méthode de traitement qui permet de garder l’intégrité du matériau : le réemploi. Cette pratique, assez répandue pour les déchets ménagers reste encore confidentielle en ce qui concerne les matériaux de construction.

 

Minéka : le réemploi au service de l’industrie du BTP


Créé en 2016 sur la Métropole de Lyon, Minéka contribue à une économie durable, collaborative et circulaire via la valorisation et le réemploi des matériaux de construction.

Grâce au financement solidaire de Rhône Développement Initiative (France Active et Initiative France), la structure a pu développer diverses actions :
– collecte de matériaux en bon état, destinés à être jetés, auprès des professionnels de la construction, de la déconstruction et de l’événementiel,
– accompagnement des maîtrises d’œuvre et d’ouvrage dans leur démarche d’économie circulaire afin de favoriser le réemploi sur de nouveaux chantiers,
– sensibilisation du grand public au réemploi, aux nouveaux modes d’habitation, aux pratiques constructives alternatives et à la réduction des déchets.

 

Résultats ?

Depuis février 2017, ce sont :
> 45 tonnes de matériaux qui ont été sauvés de la benne
> auprès de 30 entreprises et institutions
> puis, redistribués à plus de 220 adhérents pour des projets de construction, de rénovation, de scénographie et de bricolage.

 

Et ce n’est pas tout !

Minéka redistribue également une partie des matériaux aux publics à faibles revenus, permettant à ces publics d’accéder à des matériaux de qualité et d’améliorer leur cadre de vie à moindre coût tout en augmentant leur pouvoir d’achat.
 
 
Pour que la construction fonctionne de manière circulaire.
 
 
Minéka est nommé aux Grands Prix de la finance solidaire 2019, catégorie « Activités écologiques », aux côtés de :

 
 

Détails

Thématique:Activités écologiques
Localisation:Lyon (69)
Année:2016
Lien :Visitez