Le projet

Comment trouver du travail lorsque l’on habite à la campagne et que l’on n’a pas de voiture ? Comment se déplacer quand son véhicule est en panne ? Vivre en zone rurale comporte de nombreux avantages mais peut parfois poser quelques désagréments. C’est pour répondre à ces différentes problématiques de mobilité que les AMIS du Cambouis ont vu le jour à Saint Maixent l‘Ecole (79) en 2015.

 

L’incapacité de se déplacer : un handicap qui impacte les populations les plus fragiles

Se déplacer dans les zones rurales est la plupart du temps synonyme de voiture. En effet, l’offre de transports en commun est très peu développée voire inexistante dans certains villages. Dans ces conditions, la voiture individuelle devient un moyen nécessaire pour pouvoir circuler, que ce soit pour faire ses courses, aller travailler, voir un médecin ou encore, pour rendre visite à des amis. Une situation qui peut vite devenir délicate pour les populations les plus fragiles que sont les personnes âgées, les familles aux faibles revenus ou encore les chercheurs d’emploi sans voiture.
 
Au sein de la Communauté de Communes Haut Val de Sèvre, cette problématique de mobilité est renforcée par une problématique sociale très affirmée. Ainsi, le taux de pauvreté monte à 19,3% (contre une moyenne de 14,3% en France) et la part des familles monoparentales est supérieure à 15%. Autant de difficultés supplémentaires à l’autonomie.
 

AMIS du Cambouis : l’accès à la mobilité comme moyen d’inclusion

Pensée et élaborée par des amis de mécaniciens issus de tous horizons, les AMIS (Association de Mécanique Impliquée Solidairement) du Cambouis ont décidé de répondre à ces problématiques de mobilité inclusive. L’association, reconnue d’intérêt général, propose ainsi au plus grand nombre et notamment aux plus défavorisés, d’accéder à la mobilité par l’acquisition, l’entretien et/ou la réparation de son véhicule.
 
L’association, bénéficiaire des financements solidaires de France Active et des CIGALES, n’est ni un garage social, ni une structure d’insertion : tout le monde peut y adhérer, sans condition ni distinction, favorisant ainsi la mixité et le lien social. Cependant, les tarifs d’adhésion et de prestations sont différenciés en fonction des revenus. Cette mobilité « retrouvée » peut alors contribuer au retour ou à la conservation de son emploi et engendrer un cercle vertueux.
En outre, l’entretien régulier d’un véhicule peut avoir un impact positif sur la santé des conducteurs grâce à l’amélioration de la sécurité routière et à un meilleur respect de l’environnement (risques de pollution, de pannes et d’accidents diminués).
 
Au-delà des tarifs différenciés, l’association propose également :
– du « self garage », permettant aux plus initiés de faire preuve d’autonomie et de valoriser leurs compétences. Le mécanicien professionnel reste néanmoins disponible en cas de besoin et veille à la qualité de l’intervention ;
– la vente de véhicules à coût réduit (véhicules qui proviennent de dons).

 
Résultats ? En seulement un an, le nombre d’adhérents a atteint les 250, dont 50% relèvent de minima sociaux.
 
Et ce n’est pas tout ! Les AMIS du Cambouis organisent des ateliers en petits groupes afin de développer l’autonomie, et notamment celle des femmes, par une initiation à la mécanique.
 
 
Tout roule à Saint-Maixent !
 
En savoir plus :
 
 

Détails

Thématique:Lutte contre les exclusions
Localisation:Saint Maixent l'École (79)
Année:2015
Lien :Visitez