Le projet

Fleurs de Cocagne redonne des couleurs à vos bouquets !

Et si les fleurs, à l’instar des fruits et légumes, pouvaient, elles aussi, être produites localement, selon le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, vendues en circuit court et favoriser l’insertion des personnes en difficulté ? Vous n’y croyez pas ? Et pourtant, c’est le pari fait par le projet Fleurs de Cocagne qui a ouvert ses portes en 2014 à Avrainville (Ile-de-France).
 
Sur le même modèle que les jardins maraîchers, Fleurs de Cocagne participe à l’émergence d’un marché de la fleur biologique en France. Ce concept inédit constitue ainsi une alternative aux fleurs actuellement proposées sur le marché, dont 80 % sont produites à l’étranger dans des conditions sociales et de travail loin d’être exemplaires, à grand renfort de pesticides et générant trafic aérien et surconsommation énergétique.

Et ce n’est pas tout : Fleurs de Cocagne, nouvelle structure développée par le Réseau Cocagne, est la première exploitation horticole biologique d’Ile-de-France à vocation d’insertion sociale et professionnelle à destination des femmes. Elle leur offre ainsi un métier support dynamisant, valorisant et porteur de débouchés. Pivoines, tulipes, dahlias, lys, anémones, roses d’Inde… : les bouquets sont champêtres, originaux et durables !

Le Jardin Fleurs de Cocagne fait partie du Réseau Cocagne. Ce dernier regroupe au sein d’une association nationale plus de 120 Jardins maraîchers diversifiés, certifiés en agriculture biologique et agréés Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI), à vocation d’insertion sociale et professionnelle. À travers la production et la distribution de légumes biologiques, les Jardins de Cocagne permettent à des adultes en difficulté de retrouver un emploi et de (re)construire un projet individuel. La production est revendue à des adhérents qui souscrivent à l’année et reçoivent leur part-légumes par le biais de paniers hebdomadaires. Ce sont les Jardins de Cocagne qui ont importé en France en 1991 ce système de paniers, commercialisés en circuit court. En réconciliant le social, l’économie et l’environnement, les Jardins de Cocagne sont devenus en deux décennies des acteurs majeurs de l’insertion par l’activité économique et l’un des plus gros maraîchers d’agriculture biologique diversifiée en France. Aujourd’hui, environ 25 000 personnes sont adhérentes d’un Jardin de Cocagne. En 2015, plus de 4000 « jardiniers » ont été recrutés en parcours d’insertion et ainsi accompagnés dans la résolution de leurs difficultés et vers un retour à l’emploi ou une formation.

Fleurs de Cocagne a été nominé « Coup de Cœur » des Grands Prix de la finance solidaire en 2015

Détails

Thématique:Accès à l'emploi, Activités écologiques
Localisation:Avrainville (91)
Année:2014
Lien :Visitez