Le projet

Peut-on dire d’un métier qu’il est plutôt masculin ou féminin ? Bien que l’égalité entre les hommes et les femmes progresse, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Ainsi, il est très rare de voir un homme esthéticien ou une femme peintre en bâtiment. Autant de raison qui ont poussé l’association FETE – Femmes Emploi Egalité à se créer. Et à se développer grâce à la finance solidaire.

 

En France, les inégalités perdurent entre hommes et femmes

En France, il existe encore des différences de traitement entre hommes et femmes.

On observe une première distinction dès la formation : les filles sont souvent très majoritaires dans les services et les garçons sont plus orientés dans les filières de production. De plus, le schéma garçon-science et fille-art est encore très représenté.

Dans la vie professionnelle, ensuite, le niveau de salaire diffère : à travail égal, une femme est payée en moyenne 25% de moins qu’un homme. Globalement, 3 femmes sur 4 gagnent moins bien leur vie que leur conjoint et celles-ci sont surreprésentées parmi les personnes au Smic.

 

FETE, une association qui agit pour une égalité professionnelle entre hommes et femmes

Financeur(s) solidaire(s) : France Active

Femmes Egalité Emploi – FETE vise à une meilleure prise en compte de l’égalité et de la mixité professionnelle, de l’école à l’entreprise. Grâce au financement solidaire de France Active, ce centre de ressources régional fondé en 2015 à Dijon, développe des actions de la petite enfance à l’entreprise pour montrer à chacun et à chacune qu’il/elle a un rôle à jouer dans la promotion de l’égalité entre les filles et les garçons / les femmes et les hommes.

Pour ce faire, FETE a créé et déploie les « Carrefours des Carrières au Féminin » et les « Mix&Match » : des temps d’échanges entre professionnelles, représentantes d’entreprises engagées pour la mixité professionnelle et jeunes femmes désireuses d’élargir leur choix d’orientation et de profession.

FETE propose également un appui/conseil aux équipes pédagogiques des lycées de Bourgogne-Franche-Comté pour qu’elles puissent mener des actions auprès des élèves en matière d’égalité et de mixité professionnelle.

 

Résultats ?

Le succès se mesure sur les divers événements organisés par FETE :
> Chaque « Carrefour des Carrières au Féminin » (4 par an) attire entre 40 à 50 entreprises et 400 à 800 visiteuses sur une demi-journée. Et 80 à 85% des participant.e.s se déclarent satisfaits.
> 10% des visiteuses à un Mix&Match débutent une reconversion professionnelle dans le mois qui suit l’événement
> 100% des lycées accompagnés recommandent l’appui et le conseil de FETE

 

Et ce n’est pas tout !

L’association accompagne des femmes en reconversion professionnelle vers un métier dit « technique ». Et pour répondre aux nombreux besoins du territoire, l’association a ouvert, en septembre 2018, une quatrième antenne physique à Besançon (après Nevers, Auxerre et Dijon) pour développer et animer un réseau de partenaires « égalité et mixité professionnelles ».

 
 

« Dans un parcours financier classique, nous n’aurions pas eu cet accompagnement qui va au-delà d’un seul montage financier. » Mehdi Beauxis-Aussalet, président de FETE

 
 

 
 
FETE est nommée aux Grands Prix de la finance solidaire 2019, catégorie « Lutte contre les exclusions », aux côtés de :

 
 

Détails

Thématique:Lutte contre les exclusions
Localisation:Dijon (21)
Année:2015
Lien :Visitez