Le projet

Comment favoriser les échanges et dynamiser un petit territoire rural ? C’est le pari d’Ecoloc qui, grâce au soutien de la finance solidaire, a rouvert un centre de vacances, inhabité depuis plusieurs années.

 

En France, les territoires ruraux subissent de plein fouet la désertification

De nombreuses zones rurales voient leurs commerces et leurs services fermer petit à petit. Le sud-est de la France n’est pas épargné, notamment à Barret-sur-Méouge, petit territoire des Hautes-Alpes situé entre Sisteron et Gap. La commune a ainsi vu son épicerie et l’ADSEA (foyer pour adultes handicapés) fermer, l’auberge du coin ne cesse de changer de gérant, la population vieillit et diminue… En outre, la pauvreté et le sentiment de solitude grandissent et renforcent l’isolement du territoire et de ses habitants.

Depuis quelques années cependant, les néo-ruraux réinvestissent les campagnes dans le but de se reconnecter avec un mode de vie plus proche de la nature et moins stressant que celui de la ville. Mais cette arrivée, au lieu de dynamiser le territoire, a déclenché une nouvelle problématique : une certaine rivalité et méfiance entre les ruraux et les néo-ruraux s’est installée.

Qu’il s’agisse de personnes âgées, de personnes vivant seules, de néo-ruraux ou encore de touristes de passage, tous ont pourtant besoin de lien social et d’activités locales.

 

Ecoloc : le centre de vacances multi-activités, créateur d’échanges et de rencontres

Financeur(s) solidaire(s) : France Active

Créé en 2014 à Barret-sur-Méouge (05) grâce au financement solidaire de France Active, Ecoloc a pu réhabiliter un centre de vacances, inhabité depuis 5 ans.

Au sein de cet espace, les différents acteurs locaux (habitants, associations, Parc Naturel Régional, écoles, collectivités, etc.) s’y rencontrent dans le but de créer une dynamique territoriale économique, culturelle, sociale et environnementale. Ecoloc y propose divers services de proximité : épicerie, atelier vélo, mutualisation d’équipement, jardin participatif et même un hébergement collectif, qui s’inscrit dans le cadre du tourisme social.

Concernant la mutualisation d’équipement, deux ordinateurs, une imprimante/photocopieuse/scanner et un pressoir à jus sont mis à disposition des habitants et favorisent les échanges et les rencontres. Au sein de l’épicerie, l’artisanat local ainsi qu’une zone de troc sont mis en valeur. Ecoloc travaille au maximum en circuit court, pour minimiser l’impact environnemental et valoriser la richesse de l’économie locale.
Des événements culturels y sont également organisés toute l’année (et pas uniquement l’été), pour dynamiser la vallée, créer des échanges et favoriser la mixité.

 

Résultats ?

Grâce à la création de l’association :

> plusieurs personnes ont décidé de rester ou de s’installer dans la vallée, dont 2 maraîchers
> sur un bassin de 800 habitants, une centaine de personnes utilisent régulièrement les services d’Ecoloc
> une cinquantaine de personnes participent aux événements culturels
> une vingtaine de producteurs et une vingtaine d’artisans travaillent avec l’épicerie
> 5 emplois ont été créé, dont 2 contrats aidés

 

Et ce n’est pas tout.

Ecoloc, comme son nom peut le laisser deviner, agit également pour la préservation de l’environnement. Ainsi, un compost et un point recyclage sont mis à disposition des habitants. Un jardin naturel et participatif a été créé, dans lequel divers ateliers sont proposés. 1 750kg de bio-déchets de cuisine ont été compostés en 2018, soit 770kg de compost produit et utilisé au jardin et La totalité des déchets verts produits sont recyclés sur site. Les déchets en fer sont même revendus à un ferrailleur local.
 
 
Un lieu de rencontre et de transition écologique et sociale !
 
 

Ecoloc est nommé aux Grands Prix de la finance solidaire 2019, catégorie « Coup de cœur du public – Territoires » aux côtés de :

 
En savoir plus :

 
 

Détails

Thématique:Activités écologiques, Innovation sociétale
Localisation:Barret-sur-Méouge (05)
Année:2014
Lien :Visitez