Le projet

Comment promouvoir la tolérance, la paix et la solidarité dans le monde ? C’est à cette large problématique que l’association Concordia a décidé de répondre à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale. Tout en développant l’action bénévole et volontaire, elle agit ainsi dans une volonté commune de solidarité et de citoyenneté.

 

Nos sociétés impactées par des problèmes sociaux, environnementaux et sociétaux

En France, les inégalités sociales commencent dès l’école. Une étude de l’OCDE publiée en 2017 affirme que la France est l’un des pays dans lequel le milieu social influence le plus le niveau scolaire. L’accès à l’engagement est également très marqué socialement : les jeunes ayant « moins d’opportunités » ou n’étant ni en emploi, ni en formation, ni en stage sont largement sous-représentés parmi les volontaires.

Et les inégalités ne s’arrêtent pas là : accès à la mobilité, égalité hommes-femmes, préservation de la biodiversité, offre sportive et culturelle… Des disparités qui se profilent à tous les moments de la vie et qui accentuent un climat de défiance et de repli sur soi. Phénomène qui agit au détriment des liens sociaux, intergénérationnels et interculturels et qui favorise les scores électoraux des partis anti-européens, xénophobes et populistes.
 

Concordia : une volonté commune de solidarité et de citoyenneté

Concordia est une association née en 1950 de la volonté d’un groupe de jeunes allemands, anglais et français qui, suite à la Seconde Guerre Mondiale, ont souhaité promouvoir des valeurs de tolérance, de solidarité et de paix à travers un chantier international de bénévoles. L’association s’est depuis largement développée et s’engage dans l’amélioration de nos sociétés via la résolution des problèmes sociaux, sociétaux et environnementaux.

L’association, qui a bénéficié du soutien de la finance solidaire de France Active, utilise le bénévolat, le volontariat et les différentes formes d’engagement comme moyen d’éducation populaire, d’émancipation individuelle et collective, et d’ouverture aux autres. Son action historique et emblématique est ainsi le « chantier international de bénévoles ». Sur 2 à 3 semaines, 10 à 20 bénévoles d’au moins 5 nationalités différentes se regroupent afin d’agir sur différentes problématiques : valorisation du patrimoine, protection de l’environnement, animation locale, promotion de la culture, éducation par le sport ou encore, action sociale.

Elle a aussi développé différents projets tels que le Service Civique (50 partenaires d’accueil) et le SVE – Service Volontaire Européen.

 
Résultats ? En 2015, il y avait 1 615 inscrits sur les chantiers internationaux de bénévoles. En 2016, ce sont près de 250 volontaires en service civique qui ont été accompagnés par l’association (10 % ne sont titulaires d’aucun diplôme et ont quitté le système scolaire).
Concordia, c’est également plus de 100 chantiers par an en France, plus de 1 500 projets par an et des partenaires dans plus de 60 pays.
 
Et ce n’est pas tout ! Depuis 2015, Concordia s’est lancé dans un ambitieux projet national de sensibilisation des jeunes à l’ESS. Dans ce cadre, elle accueille chaque année en moyenne 50 % de volontaires en plus.
 
 
S’engager et agir dans le social et solidaire n’a plus de frontière.
 
En savoir plus :
 
 

Détails

Thématique:Innovation sociétale
Localisation:International
Année:1950
Lien :Visitez