Le projet

La finance solidaire permet de financer des projets de lutte contre les exclusions et les inégalités. Zoom sur l’Association de Jeunes pour le Développement à Bagnolet – AJDB – qui accompagne et sensibilise les jeunes de la ville de Bagnolet (93) à prendre conscience de leurs compétences et de leurs capacités, afin qu’ils deviennent acteurs de leur avenir.

 

Dans les quartiers prioritaires de la ville, un chemin plus difficile vers l’accès à l’emploi et la « réussite »

Tout commence par un double constat :

  • les jeunes des quartiers prioritaires de la ville (QPV) souffrent d’inégalités d’accès à l’emploi, à l’éducation, aux formations et à l’information sur les perspectives de métiers ;
  • la société reconnaît surtout les compétences délivrées par le diplôme et sous-estime l’apprentissage par l’expérience extra-scolaire.

 
Ainsi, en 2018, le taux de jeunes de 16 à 25 ans sans emploi ni formation (taux NEET) est de 25,2% dans ces Quartiers Prioritaires de la Ville contre 11% dans le reste de la France*.

L’analyse du Céreq et de l’ANCT de l’enquête Génération 2013** le démontre également : il existe un « effet quartier », indépendant des caractéristiques individuelles (origines sociales et migratoires notamment). Les raisons sont multiples et conduisent très souvent ces jeunes vers une « mauvaise orientation » ainsi qu’à un arrêt précoce des cursus poursuivis pour des motifs contraints (notamment des freins financiers ou une absence de formation visée à proximité).
Conséquence de ces niveaux de diplôme inférieurs, les jeunes issus des QPV rencontrent davantage de difficultés d’insertion.

 

AJDB : une méthode pédagogique pour que les jeunes des quartiers réalisent tout leur potentiel

Financeur(s) solidaire(s) : France Active

Pour faire face à ce constat, l’Association de Jeunes pour le Développement à Bagnolet développe depuis 2014 des actions et projets ambitieux au niveau local. Objectifs ? Que les jeunes prennent confiance, se valorisent, développent des compétences, travaillent collectivement, découvrent la culture entrepreneuriale et brisent ce plafond de verre auquel ils sont confrontés.

Grâce, entre autres, au financement solidaire de France Active, l’association propose un accompagnement spécifique à ces jeunes :

  • la mise en relation et l’accompagnement de jeunes avec des mentors professionnels du métier auquel ils aspirent ;
  • l’organisation d’ateliers thématiques pour développer le professionnalisme des jeunes ;
  • la réalisation de missions et projets collectifs ponctuels afin d’approfondir et développer les compétences par la pratique ;
  • la construction d’une « clé » d’accès à l’emploi : chaque jeune sort du programme avec des lettres de recommandation, des expériences dans son secteur, un premier réseau et un book de ses réalisations.

 

Covid-19 : quelles actions ont été menées par l’AJDB ?

La crise sanitaire du Covid-19 a conduit le gouvernement à prononcer le 16 mars 2020 un confinement total, afin de préserver les citoyens. L’AJDB a été contrainte, comme beaucoup d’autres structures, à suspendre une partie de ses projets.

Après une période de sensibilisation du public à rester chez soi, de nombreuses actions ont également été menées :

  • le suivi de la scolarité des jeunes, avec la mise en place d’un soutien scolaire à distance durant toute la période du confinement,
  • le courrier du réconfort, soit la rédaction et l’envoi de 20 lettres auprès des résidents de l’EHPAD de Bagnolet,
  • des appels téléphoniques aux personnes âgées, afin de prendre de leurs nouvelles et savoir s’ils avaient besoin d’un soutien quelconque,
  • la confection de « Kits Confinemood », un défi solidaire qui consiste à confectionner un colis alimentaire et à l’offrir à un voisin tout en nommant d’autres personnes pour prendre la relève,
  • la distribution de denrées alimentaires, en parallèle avec la Boutique Solidaire et les Restos du Cœur,
  • des dons d’ordinateurs auprès des familles en difficulté (ordinateurs reçus via la Fondation Total par le biais des associations RCE et Break Poverty, ainsi que via la fondation Vinci et le groupe Giboire),
  • l’organisation de l’opération « 1 action = 1 masque », soit la possibilité de bénéficier de masques à titre gracieux en échange d’une contribution à l’une des actions de l’association (don de tissus, don de denrées alimentaires, courrier du réconfort, etc.),
  • la publication de cours de cuisine en stories sur les réseaux sociaux, mettant en avant des plats divers et variés, venant de pays différents, et cuisinés par des jeunes de Bagnolet,
  • le lancement d’un concours « pâtissier solidaire » au sein des hôpitaux, dans lequel deux pâtissiers devaient se faire départager par le personnel soignant afin de savoir qui avait réalisé les meilleures pâtisseries.

 

Résultats ?

Des quartiers dynamisés, un lien social plus fort entre les habitants et un enrichissement collectif pour des jeunes qui prennent confiance de leurs compétences.

 

Et ce n’est pas tout !

Pour le moment, l’association agit essentiellement à un niveau local sur la ville de Bagnolet mais devrait s’étendre très prochainement sur les communes d’Est Ensemble (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré Saint Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville).
 
 

En quelques mots : “Qu’est-ce que la finance solidaire a apporté à AJDB ?”

« Nous n’entrons pas dans les circuits de la finance classique. La finance solidaire est une réelle opportunité pour nous d’être compris et accompagnés vers de l’impact tout en nous ouvrant les yeux sur l’importance de la gestion financière. La finance devient un outil essentiel au service du projet et de son impact. » Arthur Maréchaux, Responsable programme


 
 
L’Association de Jeunes pour le Développement à Bagnolet (AJDB) est nommée aux Grands Prix de la finance solidaire 2020, catégorie “Coup de coeur du public”, aux côtés de :

 
 
———————————————-
*Source : dares.travail-emploi.gouv.fr
**Source : www.banquedesterritoires.fr
 

Détails

Thématique:Lutte contre les exclusions
Localisation:Bagnolet (93)
Année:2014
Lien :Visitez