Le projet

ANDES : comment lutter contre le gaspillage alimentaire et proposer aux plus démunis une alimentation saine et de qualité ?

 
Vous êtes-vous déjà interrogé sur ce que l’on pourrait faire de tous les produits alimentaires non consommés ? Faisant le constat que seul 6%* des personnes bénéficiant de l’aide alimentaire mangeaient 5 fruits et légumes par jour, l’Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires (ANDES) s’est penchée sur la question.

Cet acteur majeur et précurseur de la lutte contre le gaspillage alimentaire, qui a bénéficié du soutien de la finance solidaire, est un réseau d’épiceries solidaires qui apporte une aide alimentaire à un public en difficulté économique, fragilisé ou exclu.

Ses épiceries, au nombre de 380 en 2020, vendent des produits du quotidien à faible coût et organisent des activités favorisant ainsi le lien social. Le réseau ANDES distribue aussi des fruits et légumes locaux à plusieurs associations caritatives qui apportent de l’aide alimentaire, comme les Restos du Cœur par exemple.
 
Et ce n’est pas tout ! L’ANDES a créé 4 chantiers d’insertion, les “Chantiers de Marianne”, pour que des personnes éloignées de l’emploi récupèrent les invendus des marchés de gros, et les livrent à l’aide alimentaire. Ces 4 chantiers ont ainsi distribués 2 200 tonnes de fruits et légumes depuis leur création.
 

Résultats :

  • 380 épiceries en 2020 ;
  • plus de 170 000 personnes accompagnées chaque année ;
  • l’équivalent de 22 millions de repas distribués chaque année ;
  • en moyenne, 100 foyers soutenus par an.

 
Tout en évitant le gaspillage des légumes invendus, le réseau ANDES améliore l’alimentation des personnes en difficulté et lutte contre leur exclusion !

 
ANDES a été lauréat des Grands Prix de la finance solidaire en 2014

 
———————————————-
* 6,4% en 2013
 

Détails

Thématique:Activités écologiques, Lutte contre les exclusions
Localisation:France
Année:2000
Lien :Visitez