Le projet

ALIMA (The Alliance for International Medical Action), des médicaments pour tous !

 

Une petite toux, le nez bouché, la fièvre qui monte… Tous ces symptômes vous invitent à prendre un comprimé de paracétamol ou à aller voir un médecin au plus vite. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il en était pour les pays en développement ? C’est le but d’ALIMA (The Alliance for International Medical Action), ONG créée en 2009 à Dakar au Sénégal, que de fournir des soins médicaux de qualité aux populations les plus vulnérables, victimes de conflits, d’épidémies ou de catastrophes naturelles. L’organisation soigne ainsi gratuitement près de 2 000 patients en Afrique, chaque jour.

 

Des soins médicaux de qualité pour sauver un maximum de vies

ONG médicale humanitaire indépendante, ALIMA s’est donnée pour objectif de sauver un maximum de vies en fournissant des soins médicaux de qualité aux personnes les plus à risque de mortalité. Pour y arriver, elle s’organise autour de trois activités principales :

– La réponse à l’urgence.
Face à des situations d’épidémies, de conflits ou encore de catastrophes naturelles, les systèmes de santé peuvent être débordés. ALIMA déploie dans ces cas-là une assistance médicale de qualité adaptée aux besoins sur place.

– La réduction de la mortalité infanto-juvénile.
Pour faire face aux crises médicales récurrentes comme le paludisme, la malnutrition aigüe et les pathologies associées, ALIMA fournit prévention, suivi et traitement dans le cadre de programmes nutritionnels et pédiatriques, en lien avec les initiatives des autorités et des organisations internationales.

– La recherche opérationnelle.
Le développement de solutions innovantes et originales dans le domaine de la médecine humanitaire est une priorité pour ALIMA.
 
Association de droit Français, Alima a implanté son siège à Dakar depuis 2011 pour être au plus proche des terrains ainsi que des partenaires et bailleurs locaux. Grâce au financement solidaire d’ECOFI, l’ONG est présente opérationnellement dans 7 pays.

 
Résultats ? En 2016, 100 000 enfants ont bénéficié d’un traitement de la malnutrition aigüe sévère et plus de 230 000 mères ont été formées à l’identification des signes de malnutrition ; 303 000 enfants ont reçu un traitement contre le paludisme, 133 000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole et 424 000 enfants ont bénéficié de la CPS. ALIMA, c’est aussi 46 000 hospitalisations et 1 800 interventions chirurgicales réalisées dans des contextes d’épidémie (choléra, rougeole, Ebola), de catastrophes naturelles, de conflits armés et de déplacements massifs de population.

 
Et ce n’est pas tout ! L’association a pour objectif d’ici 2020, de fournir des soins gratuits à 5 millions de personnes.
Pour ALIMA, l’alliance et le travail en réseau sont primordial pour renforcer l’impact et la durabilité des actions. Autour de 10 projets de recherche (axés sur la malnutrition, le paludisme, le virus Ebola et la chirurgie), l’ONG fédère ainsi les énergies des acteurs engagés au service de la santé des plus vulnérables, pour inventer, avec eux, la médecine humanitaire d’urgence du 21ème siècle.

 

« On parle ici d’acteurs connaissant le secteur et apportant regard critique sur notre modèle, sans parler des contacts avec d’autres ressources du secteur. Négocier avec des acteurs de l’ESS c’est avoir en face de nous de vrais interlocuteurs pertinents, dont les questionnements vont dépasser les simples (et nécessaires !) questionnements des partenaires bancaires sur les ratios d’endettements : la valorisation de l’impact extra financier, le questionnement sur le modèle de croissance, les interrogations sur la capacité à générer de la valeur, sont autant d’exemples de sujets nécessaires portés par nos interlocuteurs dans le cadre de la finance solidaire. »

Mathieu Dufour, Directeur Administratif et Financier

 

Découvrez ALIMA en vidéo :

 
 

Détails

Thématique:Entrepreneuriat dans les pays en développement
Localisation:Dakar, Sénégal
Année:2009
Lien :Visitez