La finance solidaire

De quoi parle-t-on ?

Savez-vous qu’il est extrêmement simple de donner du sens à son épargne tout en la faisant fructifier ? La finance solidaire est un circuit de financement dont l’épargnant est la clé de voûte. En plaçant tout ou partie de votre argent sur un produit d’épargne solidaire, vous pouvez financer l’accès à l’emploi et au logement pour des personnes en difficulté, des activités écologiques, l’entrepreneuriat dans les pays en développement… en vous permettant de dégager des intérêts. Comment ça fonctionne ? Quels sont les impacts sociaux et environnementaux ? Comment devenir épargnant solidaire ? Toutes les réponses sont sur ce site !

La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations à forte utilité sociale et environnementale, qu’ils financeront via la souscription de produits d’épargne solidaire.

 

Une épargne qui offre une double rentabilité

Les produits d’épargne solidaire permettent de faire fructifier son argent tout en participant aux enjeux de notre société : lutte contre le chômage, le mal-logement, développement de l’agriculture biologique, des énergies renouvelables, de l’entrepreneuriat dans les pays du Sud et de l’Est, etc.

Un mécanisme de solidarité au cœur même du produit d’épargne

Selon les critères définis par le Comité du label Finansol, il existe deux types de produits d’épargne solidaire :

logo-label-finansol-web

      • Les produits d’investissement solidaire pour lesquels la solidarité se manifeste au niveau des sommes placées : pour être solidaire, tout ou partie du montant placé doit financer des projets d’utilité sociale et/ou environnementale.
      • Les produits de partage pour lesquels la solidarité se manifeste au niveau des revenus perçus : pour être solidaire, au moins 25% de l’intérêt généré doit être versé sous forme de dons à une association.

 

Une épargne collectée par les acteurs de la finance solidaire

Il y a deux sortes d’acteurs financiers solidaires : les acteurs de terrain (associations, sociétés coopératives de capital-risque ou financières, foncières, clubs d’investisseurs…) qui, grâce à cette épargne, financent les projets à forte utilité sociale et/ou environnementale. Les banques, assurances, mutuelles et sociétés de gestion qui assurent la gestion, et/ou la commercialisation de produits solidaires et acheminent l’argent collecté vers les acteurs de terrain.

ATTENTION : ISR et finance solidaire, 2 notions à ne pas confondre !

L’Investissement Socialement Responsable (ISR) désigne une méthode de sélection des entreprises cotées en Bourse en fonction non seulement de leur performance financière mais aussi d’une appréciation de leur comportement éthique, social et/ou environnemental. La finance solidaire repose sur un degré d’engagement plus fort puisque les activités financées sont choisies en fonction de leur utilité effective en matière de lutte contre l’exclusion, de cohésion sociale ou de développement durable et qu’elles ne sont pas cotées en Bourse.

La finance solidaire

Dernières publications

Baromètre de la finance solidaire 2017-2018
Infographie - La finance solidaire en 2016