La finance solidaire

Comment devenir épargnant solidaire ?

Devenir épargnant solidaire, c’est facile et accessible à tous !

Faire le choix d’une économie plus respectueuse des hommes et de l’environnement, c’est investir dans des initiatives sociales et solidaires. Avec l’épargne solidaire, votre argent contribue à la résolution de problématiques d’intérêt général. C’est simple et fiable, grâce au label Finansol.

Vous êtes convaincus ? Alors voici les différentes manières que vous avez d’épargner solidaire !

Rendez-vous dans votre BANQUE ou chez votre ASSUREUR…

bqe-assurance

> de partager vos intérêts :

picto-idee Démarche : Placez votre épargne sur un placement de partage solidaire (livret, OPC, compte à terme) ou sur une assurance-vie solidaire. Reverser entre 25 à 100% de la rémunération perçue à une association de votre choix.
picto-fiscalite Fiscalité : 66% ou 75% de la somme versée peut être déduite de l’impôt sur le revenu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée.


> ou d’investir solidaire :

picto-idee Démarche : Placez votre épargne sur un placement de partage solidaire (livret, OPC, compte à terme) ou sur une assurance-vie solidaire. Tout ou partie de l’argent que vous placez est investi dans des projets à forte utilité sociale et/ou environnementale, et vous conservez la totalité de vos intérêts.
picto-fiscalite Fiscalité : Aucune fiscalité particulière n’est proposée pour ce type de placement.

Renseignez-vous auprès de votre ENTREPRISE…

entreprise

picto-idee Démarche : Placer votre épargne d’entreprise (intéressement, abondement, participation…) sur un Fonds Commun de Placement Solidaire (FCPES) labellisé Finansol.
picto-ou : Toutes les entreprises permettant à leurs salariés de souscrire un plan d’épargne entreprise (PEE) ou un plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO) sont aujourd’hui dans l’obligation de proposer au moins un fonds solidaire parmi l’ensemble des fonds proposés. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le guide de l’épargne salariale solidaire.
picto-fiscalite Fiscalité : Les sommes investies ainsi que les intérêts générés sont exonérés d’impôts, à condition qu’on les place au moins 5 ans pour le PEE et jusqu’à la retraire pour le PERCO. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée.

Devenez ACTIONNAIRE…

actionnariat

picto-idee Démarche : Souscrire au capital d’une entreprise solidaire qui exerce une activité à forte utilité sociale et/ou environnementale. Elle est non délocalisable et réinvestit la majorité de ses bénéfices dans son activité.
picto-ou : Faites le choix d’une entreprise solidaire dont les parts de capital sont labellisés Finansol.
picto-fiscalite Fiscalité : Réduction de l’impôt sur le revenu équivalent à 18% du montant de souscription ou réduction de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) de 50% du montant de la souscription. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée.

Témoignages d’épargnants solidaires

default image

« L’économie solidaire n’est pas une charité. C’est un système économique, certes différent du système classique, mais un réel système économique ! »

Florence D., épargnante MAIF | Propos recueillis pour le MAG de l'Epargne MAIF 26 janvier 2017

default image

« Je disposais d’une épargne dont je ne souhaitais pas me servir à court terme, mais je voulais que cet argent soit bien utilisé, quitte à ce que cela ne me rapporte pas d’intérêts. »

Cyril C., épargnant La Nef 24 janvier 2017

default image

« L’idée est à la fois d’avoir un placement rentable, pour moi et aussi pour les autres. Dès que mes études me laisseront un peu de répit, je vais étudier une diversification sur un support plus risqué. L’objectif : accroître la rentabilité du placement, pour moi... comme pour les autres. »

Quentin M., épargnant MAIF | Propos recueillis pour le MAG de l'Epargne MAIF 24 janvier 2017

default image

« Pour moi, la finance solidaire est la finance de l’avenir ! C’est une finance « réinventée » qui tient compte des enjeux actuels de notre société et qui permet aux épargnants de s’engager. »

Emilie, épargnante Natixis Interépargne 24 janvier 2017

default image

« Tardivement il est vrai, j’ai compris que l’argent déposé à ma banque n’y demeurait pas mais était investi ailleurs. […] Cette prise de conscience s’est aussitôt accompagnée de la question : à quel genre d’activité économique est-ce que je contribue ? »

Julien G., épargnant La Nef 23 janvier 2017

La finance solidaire

Dernières publications

barometre de la finance solidaire
Infographie - La finance solidaire en 2016
ban-guide-epargne-salariale-solidaire