octobre 03 2019

Investissement à impact social : une nouvelle ambition pour la France

Une conférence sur l’investissement à impact social s’est tenue mardi 17 septembre 2019 au Ministère de la transition écologique et solidaire. Étaient présents l’association French Impact, des dirigeants d’entreprises, de banques et de fonds d’investissement, avocats ou représentants de fondations engagés pour un investissement à meilleur impact. Le Haut-Commissaire à l’Economie sociale et solidaire Christophe Itier a annoncé que la bannière French Impact a passé la barre des 375 millions d’euros mobilisés sur l’impact en 2019 grâce à 15 fonds. Frédéric Lavenir, Inspecteur Général des Finances et président de l’Adie, a présenté les conclusions de son rapport sur les contrats à impact social.

 

Les discussions lors des tables rondes ont laissé une large place au débat autour de la mesure de l’impact des investissements. Tout d’abord, il y a eu de nombreux appels à une standardisation de la mesure de l’impact, qui, même si elle paraît difficile, permettrait de construire un cadre commun et de lever certains blocages au développement de l’investissement à impact. Certains en revanche voient un risque d’uniformisation des stratégies, alors que la diversité est une force du secteur. Ensuite, un consensus semble émerger pour utiliser les Objectifs du développement durable de l’ONU (ODD) ou Sustainable Development Goals (SDG) comme matrice de la mesure d’impact des investissements et ainsi appréhender les enjeux dans leur complexité et leur pluralité. Certains acteurs ont cependant noté qu’il est pour l’instant difficile de trouver des indicateurs concrets pour la mesure de l’impact dans les ODD, qui restent à une échelle très macroéconomique : il faudrait les adapter à l’échelle des entreprises. Une tentative a été faite par Cerise en 2018.

Frédéric Lavenir a présenté les conclusions de son rapport sur les contrats à impact social (CIS). Ce rapport se veut très pratique et fournit entre autres une « boîte à outils » pour les futurs utilisateurs du CIS. Il comporte notamment des check-lists pour vérifier si les projets sont adaptés au CIS et un contrat-type pour simplifier la procédure. A l’occasion de la publication du rapport, Christophe Itier a annoncé la création d’un Fonds de Paiement aux Résultats de 30 millions d’euros au 1er trimestre 2020.

Laissez un commentaire