juillet 09 2019
3 questions a Etienne Dupuis, charge de mission Impact social Avise

3 questions à… Etienne DUPUIS, Chargé de mission Impact social à l’Avise

Le 4 juillet dernier, l’Avise a publié une nouvelle étude « Evaluer l’utilité sociale des financeurs de l’Economie Sociale et Solidaire », étude réalisée par l’Admical, l’Avise, l’ESSEC et Finansol.
Afin d’en savoir plus sur son contenu, Finansol a posé 3 questions à Etienne DUPUIS, Chargé de mission Impact social à l’Avise.

 

1) L’Avise a co-rédigé avec Finansol, l’ESSEC et Admical la publication « Évaluer l’utilité sociale des financeurs de l’ESS : vers un référentiel d’évaluation partagé ». Pourquoi avoir mis en place ce travail d’évaluation ?

L’Avise a historiquement investi le sujet de l’évaluation d’impact social avec notamment un dossier dédié à ce sujet sur www.avise.org. Si son regard s’est avant tout porté sur l’évaluation des porteurs de projet, elle investit depuis 2018 la question de l’évaluation du point de vue des financeurs. Celle-ci présente deux grands enjeux : d’une part l’accompagnement des projets à l’évaluation et la co-construction financeur-financé de démarches d’évaluation, d’autre part la prise en compte par les financeurs de leur propre impact. C’est sur ce deuxième enjeu que porte la publication, en apportant des éléments méthodologiques concrets à travers notamment le référentiel d’activités.
 

2) Pourquoi avoir associé Admical, l’ESSEC et Finansol à cette étude ?

Pour explorer un sujet complexe comme celui de l’utilité sociale des financeurs de l’ESS, il était indispensable de s’appuyer sur une diversité d’expertises. Le groupe de travail s’est donc constitué de façon naturelle. Admical pour le mécénat et Finansol pour la finance solidaire ont pu apporter leur expertise sur le métier de financeur et la capacité à mobiliser leurs adhérents. L’ESSEC et l’Avise ont de leur côté mobilisé leur expertise sur l’évaluation d’impact social. Ce mode de faire collectif associant différentes expertises et différents points de vue a été une vraie force et a permis de proposer une publication riche et aboutie.
 

3) Quels résultats avez-vous obtenu ? Quels sont vos perspectives d’action ?

Le référentiel d’activités constitue le cœur de la publication. Nous sommes parvenus à proposer une vision commune de l’utilité sociale des financeurs autour de trois grands piliers : l’aide financière apportée aux projets, l’aide extra financière apportée aux projets, et enfin la réponse à des besoins sociétaux. La publication propose également des indicateurs à suivre. Le référentiel constitue une première marche, qui va contribuer à nourrir et structurer les réflexions sur la prise en compte par les financeurs de leur impact. Pour Finansol, elle représente un outil de valorisation des spécificités de la finance solidaire. Pour Admical, c’est un outil d’aide à la définition d’indicateurs. Tout financeur peut désormais se saisir de cette publication pour travailler le sujet de son impact.

Lire l’étude « Evaluer l’utilité sociale des financeurs de l’économie sociale et solidaire
 
 

Laissez un commentaire