septembre 11 2018
3 questions à Pierre-René Lemas

3 questions à… Pierre-René Lemas, Président de France Active

C’est à l’occasion d’un grand événement destiné à célébrer ses 30 ans, le 19 juin dernier, que France Active a présenté son nouveau Président pour les trois prochaines années, Pierre-René Lemas.
Finansol vous propose, à travers une courte interview, d’en savoir plus sur ses ambitions pour France Active.

 

1) Après un parcours engagé au service de l’Etat, en quoi devenir Président de France Active était-il important pour vous ?

L’Etat m’a offert des opportunités extraordinaires pour m’engager au service de l’intérêt général. Dans les territoires, en tant que Préfet, ou au sein des administrations centrales de l’Etat, j’ai notamment pu mettre en place les grandes lois de décentralisation qui visent à développer l’initiative des acteurs de terrain. Rejoindre aujourd’hui un mouvement associatif aussi puissant que celui de France Active s’inscrit dans cette même logique : donner la possibilité à chacun d’agir en faveur de son territoire et au développement du lien social.
Je suis en effet convaincu que la finance doit générer une réelle utilité sociale. Elle doit engendrer de la création de valeur en répondant à des besoins sociaux et territoriaux pour lesquels les réponses n’existent que trop peu aujourd’hui, en particulier sur les questions environnementales. Le projet de France Active est porteur d’avenir, il vise à donner à la finance un rôle transformatif en permettant à chaque entrepreneur de s’engager sur les grandes transitions que nous vivons aujourd’hui.
 

2) Que souhaitez-vous accomplir durant votre présidence au sein de France Active ?

Ces grandes transitions sont connues de tous : environnementale, énergétique, numérique, démographique, territoriale. Elles interrogent nos modèles économiques et questionnent la finance dans son ensemble. France Active apporte ici des réponses très concrètes. L’entrepreneuriat engagé doit devenir un allié puissant du développement économique des territoires. Nous proposons des solutions à tout entrepreneur souhaitant s’engager en faveur de l’emploi, de son territoire, de la création de lien social, de l’environnement et aussi à ceux qui explorent des formes de gouvernance démocratique. C’est dans ce contexte que je souhaite pouvoir apporter ma contribution à l’action de France Active. Pour réussir, il convient par exemple de développer plus encore l’épargne solidaire telle que Finansol et d’autres acteurs la promeuvent. C’est un levier tangible permettant à chaque citoyen de donner du sens à ses investissements. La loi pourrait nous donner de nouvelles opportunités au profit de l’assurance-vie et de l’épargne-retraite solidaires. En tout cas, nous l’espérons !
 

3) France Active fête cette année son 30e anniversaire, que pouvons-nous lui souhaiter pour les 30 prochaines années ?

Je souhaiterais que d’ici 30 ans, nous ayons réussi à faire en sorte que chaque entrepreneur puisse s’engager autour des cinq axes que nous portons : emploi, territoire, social, environnement, gouvernance. Cette vision de l’entrepreneuriat engagé serait alors devenue le nouveau cadre de référence adopté tous les acteurs de la finance. Nous aurons réussi ce pari, en particulier, si nos actions en faveur des territoires délaissés, en zone rurale comme dans les quartiers, contribuent à réduire les inégalités existantes et à relier les territoires entre eux. Pour cela, nous partageons ce pari avec les partenaires publics et privés, présents et à venir, qui nous font confiance. Et c’est ensemble que nous pourrons réussir à rendre l’entrepreneuriat accessible à tous et à rendre notre société plus solidaire.
 
 
En savoir plus sur France Active
 
 

Laissez un commentaire