Collectif de la finance solidaire Bourgogne

[Témoignage] 4 questions à… Christian GUFFROY, coordinateur du collectif Bourgogne

Car ils agissent tous les jours sur les territoires pour développer la finance solidaire, Finansol lance une série de portraits de 4 coordinateurs de collectifs de la finance solidaire.

Découvrez le témoignage de Christian GUFFROY, coordinateur du collectif Bourgogne.

 

1) Quelles sont les missions du collectif ?

En Bourgogne, 9 acteurs présents sur le territoire ont décidé, en 2014, de créer le collectif « Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne » en vue de mutualiser leurs moyens pour mieux informer et sensibiliser le public afin de promouvoir la collecte de l’épargne solidaire.
Nous sommes partis du constat que, mis à part pendant la Semaine de la finance solidaire en novembre, personne ne parlait de ce sujet. Nous avons donc voulu dynamiser notre action et nous ouvrir à d’autres épargnants qui ne nous connaissent pas. C’est plus facile à plusieurs.

 

2) Qui sont les acteurs participant au collectif ?

La plateforme est un collectif de structures (organismes, associations, coopératives ainsi que leurs sociétés filiales qui investissent exclusivement au service des actions de ces structures). Ces acteurs sont tous ancrés dans le courant de l’Économie Sociale et Solidaire, avec pour dénominateur commun :

  • La collecte de l’épargne solidaire et son emploi,
  • Une implantation en Bourgogne,
  • La volonté de faire réfléchir le citoyen sur son rapport à l’argent.

A ce jour, 10 structures ont rejoint le collectif :

 

3) Quels avantages les membres trouvent-ils à rejoindre un collectif en région ?

Nous pouvons être présents à de nombreuses manifestations où l’on peut trouver un public sensible à la question et faire tomber les préjugés sur l’épargne solidaire. On trouve toujours un membre du collectif disponible pour être présent sur un événement en représentant l’ensemble de nos adhérents. Nous pouvons également assurer une présence sur de grandes manifestations de plusieurs jours. Ce que l’on ne peut faire seul, on peut le faire à plusieurs !
Par ailleurs, lors de nos échanges, nous nous enrichissons mutuellement et avons observé une forte émulation des membres parfois isolés au sein de leur structure.
Nous avons également mobilisé des temps de nos réunions pour qu’une structure explique aux autres son fonctionnement et ses enjeux. Il est important que chaque membre ait une bonne compréhension de ce que font les autres.

 

4) Concrètement, de quelle manière travaillez-vous ensemble ?

Une personne assure le rôle de coordinateur. Nous nous réunissons environ tous les deux mois mais échangeons beaucoup par mail entre ces réunions. Nous avons réalisé nos supports de communication : plaquettes, kakémonos pour les salons et présentations Powerpoint pour les conférences ou formations.
Nous identifions toutes les opportunités d’action, que ce soit en organisant nous même une manifestation, comme un ciné-débat ou un forum de la finance solidaire, comme en 2015 avec l’aide de la ville de Dijon et le Conseil Départemental, ou en étant présents sur d’autres manifestations, comme le Salon des seniors ou le salon Artisans du Monde.
Nous nous ouvrons également vers le monde étudiant en dispensant des formations à l’Université de Bourgogne ou aux étudiants de l’IRTESS.
Nous avons cessé d’intervenir tous ensemble, car c’est trop indigeste pour nos auditoires et privilégions à tour de rôle, 2 structures, regroupées par champs d’intervention, ou non. Enfin, chaque membre de la plateforme applique l’obligation morale de mentionner notre groupe et son action, lorsqu’il intervient seul, dans le cadre de ses missions.

 


 

Laissez un commentaire