mars 08 2018
8 mars - Maud Sarda, co-fondatrice et directrice Label Emmaus

[Témoignage] Maud Sarda, co-fondatrice et directrice de Label Emmäus

Finansol lance une série de portraits de 4 entrepreneuses solidaires ayant bénéficié de la finance solidaire. Découvrez le témoignage de Maud Sarda, co-fondatrice et directrice de Label Emmäus, qui a bénéficié du soutien de la finance solidaire pour sa création.

 

8 mars - Maud Sarda - Label EmmausPouvez-vous présenter votre activité et votre parcours en quelques mots ?

Après quelques années en conseil chez Accenture, j’ai rejoint Emmaüs France en 2010.
J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce mouvement très militant, tourné vers les plus exclus de notre société, et relevant le défi de les rendre acteurs au quotidien.
En 2016, avec 2 collègues d’Emmaüs France, nous avons lancé Label Emmaüs, une boutique en ligne solidaire, dont la mission est de former des personnes en situation d’exclusion aux métiers du e-commerce.
 

Comment les acteurs de la finance solidaire vous ont-ils soutenus dans votre démarche d’entrepreneuriat ?

Dès le début de l’aventure, France Active et INCO m’ont accompagné dans la construction du business plan, challengeant chaque hypothèse de notre modèle économique.
Ils nous ont également fait confiance en souscrivant des titres participatifs de notre coopérative, alors que nous étions vraiment au début de l’aventure.
Nous avons également été soutenu par la plateforme LITA qui nous a permis de consolider notre plan de financement grâce à une centaine d’investisseurs solidaires.
 

Vos 3 conseils à une femme qui souhaite entreprendre dans le secteur de l’ESS ?

Se construire un réseau en participant à des conférences, des ateliers, etc. pour garder son imagination en éveil, faire évoluer son projet en fonction des opportunités qui se présentent.
Oser présenter son projet dans le plus de concours ou événements possibles, pour gagner en confiance et pertinence au fur et à mesure des pitchs.
Rêver à toujours plus, être ambitieuse, tout est possible !
 

Quel est votre meilleur souvenir d’entrepreneuse ou anecdote ?

Le jour où nous avons signé les statuts de notre coopérative, les 3 salariés co-fondateurs, aux côtés de 6 structures Emmaüs et d’Emmaüs France, le 1er juillet 2016.
Ca y est, moi aussi j’avais participé à créer une nouvelle structure Emmaüs, une nouvelle page de l’histoire de ce mouvement formidable.
Comme on dit chez Emmaüs, « l’abbé, on continue ! »

 


 

2 comments

  1. Un sujet sur lequel rebondit Yvon Roche, directeur de Citiz Provence : « La ville de demain sera certainement désengorgée, moins bruyante, moins polluée, et donc moins de voiture et plus de transport en commun.  » Parti du constat qu’une voiture ne roule que 3 % du temps, il a créé une coopérative qui achète des voitures et les met en location à ses adhérents.

    Répondre
    1. Bonjour,
      Nous présentons en effet le projet de Citiz sur notre site internet : https://www.finansol.org/project/citiz-toulouse/. Ce projet ayant bénéficié de la finance solidaire pour se développer.

      Très cordialement,
      L’équipe Finansol

      Répondre

Laissez un commentaire