#20ansLabel - 3 questions à Elodie Landat et Frédéric Fourrier, Finansol

20 ans du label : 3 questions à Elodie Landat et Frédéric Fourrier

A l’origine des statistiques et études sur l’évolution de la finance solidaire en France, l’Observatoire de Finansol accompagne également le Comité du label Finansol.
A travers ces « 3 questions à », Elodie Landat, chargée de mission label Finansol et Frédéric Fourrier, responsable de l’Observatoire de Finansol nous expliquent le lien entre le Comité et l’Observatoire.

 

1/ Quel rôle jouez-vous entre les membres de l’association et le Comité du label ?

Elodie Landat : L’Observatoire est la porte d’entrée pour les structures qui souhaitent faire une demande de labellisation de leurs placements solidaires. Toute nouvelle structure est ainsi reçue par l’Observatoire qui les informe des missions et du fonctionnement de Finansol ainsi que des critères de son label.

Nous les accompagnons tout d’abord dans les actions à accomplir pour adhérer à l’association, étape nécessaire avant de pouvoir présenter la candidature de leur placement auprès du Comité du label. Cette démarche constitue une première évaluation des caractéristiques de leur produit d’épargne solidaire au regard du Règlement du label. Cela nous permet d’écarter certaines candidatures qui ne répondent pas aux critères du label. Nous restons cependant en relation avec les personnes en charge de ces produits lorsqu’elles envisagent de faire évoluer les caractéristiques de leurs produits.

Une fois adhérentes à Finansol, les structures disposent d’un an pour présenter la candidature d’un placement solidaire au Comité du label. Nous veillons à ce que leur dossier soit clair et complet de façon à ce que le Comité dispose de tous les éléments pour rendre son avis en une seule séance ; leur nombre étant limité dans l’année.

Lorsque les caractéristiques des placements solidaires sont complexes, nous organisons une audition. Fort de notre expérience auprès du Comité, nous aidons les candidats à préparer leur « grand oral » en étant à leur écoute et en indiquant les points particulièrement importants à aborder.

Notre mission consiste donc à préparer l’ensemble des séances du Comité et à participer à leur animation avec les présidents du Comité. Nous avons également pour mission de revenir vers les candidats pour leur faire part de l’avis du Comité et assurer le suivi administratif (compte-rendu, courriers officiels, etc.).

Grâce à ce double accompagnement « adhésion/label », nous développons un lien fort avec les membres de l’association et acquérons une fine connaissance des produits labellisés.
 
 

2/ Comment ont évolué les candidatures reçues par le Comité du label Finansol en 20 ans ?

Frédéric Fourrier : Les dossiers de candidatures au label Finansol reflètent logiquement les tendances observées en termes de création de placements solidaires. A la fin des années 1990, le label a été principalement attribué à des OPC et à des actions non cotées d’entreprises solidaires. Il s’agissait des premiers produits d’épargne créés par les pionniers de la finance solidaire comme par exemple le CCFD-Terre Solidaire, la Nef, le Crédit Coopératif, les Caisses d’Épargne ou le Crédit Mutuel. Très rapidement, le Comité a labellisé des placements de nature très variée : livrets, comptes à terme ou contrat d’assurance-vie.

En rendant obligatoire la présentation d’un fonds solidaire dans tous les dispositifs d’épargne salariale à compter du 1er janvier 2010, la loi de Modernisation de l’Économie du 4/8/2008 a eu un impact important en termes de labellisation. En effet, en 2008 et 2009, le Comité a accordé le label Finansol à 21 FCPE solidaires soit la moitié des placements labellisés ces deux années-là.

Le succès des fonds d’épargne salariale solidaires en termes d’encours couplé à la mauvaise image véhiculée par les banques lors de la crise financière d’octobre 2008 ont incité plusieurs d’entre elles à développer une gamme de placements bancaires solidaires. Le Comité a ainsi examiné un grand nombre de produits bancaires ces 5 dernières années notamment des livrets de partage.

Plus récemment, la nature des candidatures au label Finansol a de nouveau évolué. L’innovation est au cœur de la création de produits. En 2015, le Comité a par exemple labellisé des options de partage sur livrets bancaires (Société Générale, La Banque Postale). Il reçoit de plus en plus d’entreprises solidaires nouvellement créées qui souhaitent faire labelliser leurs actions. La souscription de ces placements est de plus en plus orientée vers les investisseurs institutionnels, en priorité les fonds d’épargne salariale solidaires.
 
 

3/ Comment se déroule le travail de l’Observatoire avec le Comité ?

Elodie Landat et Frédéric Fourrier : L’Observatoire assurant la gestion quotidienne du label Finansol, nous avons un rôle de « mémoire » et d’informations auprès des membres du Comité lors de ses séances. En tant que salariés de l’association Finansol, nous ne prenons évidemment pas part aux votes. Nous servons de « courroie de transmission » entre l’association et le Comité du label en veillant à respecter l’indépendance du Comité dans les prises de décision : au sein du Comité du label, nous sommes la voix de l’association et au sein de l’association, nous sommes la voix du Comité du label !

Par ailleurs, nous sommes en contact permanent avec les présidents du Comité, et avec certains de ses membres selon les sujets. Nos échanges ne sont donc pas limités aux seules réunions du Comité, bien au contraire ! Nous dialoguons régulièrement sur tous types de sujets. Par exemple, lorsque nous avons des candidatures atypiques ou sur l’évolution du Règlement du label.

Nous avons plaisir à travailler avec les membres du Comité qui sont de véritables experts impliqués dans le développement de la finance solidaire. Les structures qui présentent leur produit en séance soulignent d’ailleurs régulièrement la justesse et la pertinence des questions des membres du Comité lors des auditions.

L’Observatoire a toujours travaillé dans un climat de confiance et de reconnaissance réciproque avec le Comité du label, expliquant la solidité et la pérennité de notre mode de fonctionnement et le succès du label Finansol.

 

Les 20 ans du label Finansol ont également cours sur les réseaux sociaux : rendez-vous le 20 décembre sur notre page Facebook pour le dernier jeu-concours du mois !

 

Laissez un commentaire