#20ansLabel - 3 questions à Bruno Fieux - IéS

20 ans du label : 3 questions à Bruno FIEUX, ex-Président d’IéS

Pour les 20 ans du label Finansol, la série des témoignages continue. En ce mois de juin, Finansol receuille les propos de Bruno FIEUX, ex-Président d’IéS et porte-parole de Finansol en Région Occitanie.

 

1/ En 2000, IéS a été l’une des premières sociétés de capital-risque solidaire à solliciter le label Finansol pour ses parts sociales. Pour quelles raisons en avoir fait la demande peu après la création du projet et réitérer la demande annuellement ?

Historiquement, le rôle d’IéS est de promouvoir auprès des citoyens et partenaires locaux et nationaux une finance locale, solidaire où circuit court, implication de chacun et transparence sont moteurs.
Dans cette logique, IéS a toujours été en lien avec Finansol pour permettre de faire vivre les actions dans les territoires et favoriser la reconnaissance de ces dernières. Nous avons notamment été co-fondateur de la Semaine de la finance solidaire.
Par ailleurs, Finansol et IéS se sont retrouvées sur ces valeurs, chacune des organisations trouvant une complémentarité de rôle et de positionnement géographique : pour Finansol, une masse critique d’investisseurs pour défendre la défiscalisation obtenue en 2002, et pour IéS, permettre par ce label de proposer des avantages fiscaux à nos sociétaires, seul avantage financier des prises de parts sociales IéS mais également de bénéficier d’une meilleure visibilité au sein des réseaux de la finance solidaire au niveau national.
Transparence et éthique sont deux valeurs de base d’IéS depuis sa création. Ainsi, le rapprochement avec le label était une évidence pour IéS. Les exigences portées par le label ainsi que le contrôle associé à ce dernier permettent de maintenir un haut niveau d’engagement en faveur de la solidarité tout en renforçant la motivation des bénévoles et salariés d’IéS.

 

2/ Pour une structure de taille plus modeste que les sociétés de gestion, quel est l’apport du label Finansol en termes de visibilité des produits et de communication auprès des épargnants ?

Le label nous permet d’accroitre significativement notre visibilité en particulier par la publication du baromètre annuel de la finance solidaire Finansol / La Croix qui nous sert de repère dans toutes les présentations de notre action. On pourrait regretter que certains produits, en particulier liés à l’épargne salariale, n’aient qu’une petite partie solidaire, mais la sensibilisation grand public amenée par ce support est essentielle pour la promotion de cette économie.
IéS étant un acteur de territoire de dimension régionale, nous ne pouvons pas nous permettre une communication importante au niveau national. Ainsi, Finansol et son label représentent de très bons relais de communication auprès du grand public et au niveau national. Finansol nous permet aussi de renforcer les logiques de réseaux portées par IéS et de bénéficier d’une action de lobbying et de coordination important pour le développement de la finance solidaire.
Au-delà de l’apport en visibilité auprès d’épargnants, le label est le marqueur de la reconnaissance de nos valeurs et de la fiabilité de notre support. Il a donc un impact fort sur notre crédibilité et donc sur le niveau de collecte de fonds auprès de citoyens et de personnes morales partenaires.

 

3/ Que souhaitez-vous au label Finansol pour ces 20 prochaines années ?

Beaucoup de bonnes choses bien sûr.
Nous souhaitons au label de poursuivre son action de veille sur les pratiques et leurs évolutions, de lobbying et de promotion des outils de la finance solidaire quel que soit le canal de collecte porté par les outils en montrant concrètement leur diversité et leur complémentarité.
La labellisation de produits régionaux et d’investissements directs dans le capital des TPE-PME non cotées en bourse est pour nous essentiel pour crédibiliser les modèles portés par les structures de capital risque solidaires.
Nous souhaitons que les produits labellisés soient de plus en plus visibles – lisibles – et nombreux afin de montrer que la finance solidaire n’est pas cloisonnée et marginale. Par son intermédiaire, l’objectif est de montrer que nous portons un projet sociétal global au service du développement économique local, de la citoyenneté économique, de la réappropriation de son épargne et de la proximité entre les financeurs et les bénéficiaires.
Après 20 ans d’existence pour IéS et Finansol, nous espérons que les 2 projets soient aussi actifs et porteurs d’innovations dans 20 ans ! L’objectif étant toujours de pouvoir déployer la collecte d’épargne solidaire auprès de plus de projets, d’entreprises et de bénéficiaires sur les territoires puisque l’épargne solidaire est un support/moyen au développement de projets socialement responsables et créateurs d’emplois qui doit se traduire par le développement des investissements et financements solidaires…

 
Les 20 ans du label Finansol ont également cours sur les réseaux sociaux : rendez-vous fin juin sur notre page Facebook pour le nouveau jeu-concours du mois !
 

Laissez un commentaire