8 mars - Journée des droits de la femme

La finance solidaire se conjugue au féminin

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, est une journée de manifestations à travers le monde. Cette journée est l’occasion de revendiquer l’égalité hommes-femmes et de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société, dans le but d’améliorer la condition féminine et de fêter les victoires et les avancées.

 
Finansol ne déroge pas à la règle et met à l’honneur 3 femmes actives dans le milieu de la finance solidaire : une épargnante, un financeur et une entrepreneuse.

C’est grâce à elles mais aussi à toutes les autres femmes que la finance solidaire progresse et qu’elle prend de l’ampleur.

 

Hélène, épargnante solidaire SOLIFAP

SOLIFAP - Hélène - Epargnante solidaire SOLIFAP

 

« Ce que je trouve de motivant dans la finance solidaire c’est que l’épargne est directement utile à la société.

De par sa finalité c’est un acte de solidarité avec les personnes les plus fragiles. Elle participe à la construction d’une société plus juste.
 »

 

 

> Lire le témoignage d’Hélène

 

 

Sylviane Cabanne, présidente des CLEFE

 Sylviane Cabanne - Présidente CLEFES

« Il s’agit de réintroduire la notion d’éthique et de solidarité dans la finance traditionnelle, de donner un sens à son épargne, de rendre accessible à toutes et tous les services financiers de base. »

 

 

 

> Lire le témoignage de Sylviane Cabanne

 

 

Muriel Robine, présidente de l’association Cover-Dressing

 Muriel Robine - Presidente Coverdressing

« Je pense qu’il faut se dire que l’on peut changer vraiment le monde, même par le petit angle de notre projet. Entreprendre, c’est agir et donc influer sur ce qui nous entoure. En développant un projet social et solidaire, on contribue concrètement à construire un monde meilleur. »

 

 

> Lire le témoignage de Muriel Robine

 

Laissez un commentaire