novembre 07 2016
Grands Prix de la finance solidaire 2016 - Les lauréats sont...

[Grands Prix de la finance solidaire 2016] Et les lauréats sont…

Ça y est, nous y sommes… ! Les Grands Prix de la finance solidaire, événement phare de la Semaine de la finance solidaire, ont dévoilé leurs lauréats.

C’est dans le cadre de la cérémonie de remise des prix du lundi 7 novembre que ces cinq projets solidaires ont été récompensés. Qu’il s’agisse de lutte contre le chômage, de développement d’activités écologiques, d’éducation populaire ou encore de soutien à l’entrepreneuriat dans les pays en développement, découvrez les lauréats de cette 7ème édition des Grands Prix de la finance solidaire, organisée par Le Monde et Finansol.

 

Catégorie « Innovation sociétale » – Le lauréat est… Atelier Paysan

Financeurs solidaires : 27 CIGALES (6 regroupées et représentées par Autonomie et Solidarité), France ActiveLa Nef
Territoire : Renage (38)

Grands Prix de la finance solidaire 2016 - Innovation societale - Atelier PaysanL’Atelier Paysan a été créé en 2009 à Renage dans l’Isère, afin de développer une démarche innovante de réappropriation des savoirs paysans.

Au cours de tournées de terrain un peu partout en France, l’Atelier Paysan collecte et documente des initiatives isolées d’agriculteurs qui ont inventé ou adapté des équipements agricoles mais qui n’ont pas le temps ou les moyens de partager leur idée. Ces savoirs et savoir-faire sont rendus accessibles en open source, via des documents didactiques papiers ou numériques, ou également lors de formations à l’auto-construction. De nombreux tutoriels de construction d’outils agricoles et différentes fiches outils sont ainsi référencées sur leur site : le FarmLab.

L’Atelier Paysan organise chaque saison hivernale des formations à l’auto-construction, au cours desquelles les paysans apprennent à travailler les métaux (soudage, perçage, meulage, etc.) et repartent avec un outil qu’ils vont pouvoir utiliser sur leur ferme.

Au-delà de la transmission des savoir-faire et de la formation, l’Atelier Paysan propose aussi des commandes groupées de matériaux et d’accessoires afin de réduire le volume d’investissement des agriculteurs qui se lancent dans l’auto-construction de leurs outils.

Récemment transformée en coopérative, l’Atelier Paysan a plein de beaux projets en tête comme la création d’une ressourcerie agricole, une ferme d’expérimentation et un atelier mobile.

En savoir plus sur Atelier Paysan

> Voir la vidéo de présentation de l’Atelier Paysan

 

 

Catégorie « Activités écologiques » – Le lauréat est… Lutherie Urbaine

Financeur solidaire : France Active
Territoire : Seine-Saint-Denis

Grands Prix de la finance solidaire 2016 - Activités écologiques - Lutherie UrbaineAu cœur de la Seine-Saint-Denis, l’association de la Lutherie Urbaine cherche à sensibiliser les habitants aux problématiques environnementales et culturelles. Pour cela, elle permet à tout un chacun de venir créer des instruments de musique insolites à partir d’objets du quotidien et de matériaux de récupération.

La Lutherie Urbaine a ainsi ouvert un lieu dédié à cette création musicale : le LULL (Lutherie Urbaine Le Local), espace de fabrique sonore. Ce lieu permet de rapprocher les problématiques environnementales et culturelles d’un public dit éloigné de la culture (niveau de vie deux fois moins élevé qu’à Paris et taux de chômage qui dépasse les 40% chez les jeunes) en leur offrant la possibilité d’accéder à l’éducation artistique et d’utiliser l’écoute et le recyclage comme sources de créativité.

En 2015, la Lutherie Urbaine a également inauguré un fablab musique et handicap de 130 m² : « le Fablull ». Ce dernier fait écho au projet « Handimuse », initié en 2014, qui consiste en la réalisation de prototypes instrumentaux adaptés aux publics en situation de handicap.

En savoir plus sur la Lutherie Urbaine

> Voir la vidéo de présentation de la Lutherie Urbaine

 

 

Catégorie « Lutte contre l’exclusion » – Le lauréat est… Solidarité Environnement Insertion (SEI)

Financeur solidaire : France Active
Territoire : Saint-Sauvant (86)

Grands Prix de la finance solidaire 2016 - Lutte contre l_exclusion - SEIC’est pour faire face aux difficultés d’un territoire rural isolé et économiquement sinistré que plusieurs habitants de Saint-Sauvant (Vienne) se sont rassemblés et ont créé l’association Solidarité Environnement Insertion (SEI) en 2011. L’objectif commun : « faire des choses pour leur commune et créer des réponses locales à des besoins non satisfaits ».

L’association s’occupe ainsi de deux chantiers d’insertion. Le premier concerne les domaines du bâtiment, de la protection du patrimoine, de la cuisine, de l’accueil touristique, de l’entretien des locaux et de l’entretien des espaces naturels. Le deuxième chantier est un gros projet de réhabilitation : l’ouverture d’un restaurant d’insertion.

En parallèle, l’association cherche à redynamiser le territoire en conduisant le maximum d’actions de développement local, comme des séances de préparation au code de la route (l’auto-école la plus proche se situe à 12 kilomètres), la location de deux-roues, une aide au départ en vacances ou des ateliers de sensibilisation à l’environnement.

Le taux d’encadrement très élevé permet un vrai travail de fond en termes de formation, de stage et d’accompagnement. Depuis 2012, 100% des salariés de SEI suivent au moins une formation (salariés en parcours et salariés permanents).

L’association a également démarré un nouveau projet en juillet 2016 : la gestion d’un centre d’hébergement entièrement réhabilité de 40 places pour le compte de la commune, pour répondre aux situations d’urgence rencontrées par leurs salariés ou les habitants du territoire.

En savoir plus sur Solidarité Environnement Insertion (SEI)

> Voir la vidéo de présentation de SEI – Solidarité Environnement Insertion

 

 

Catégorie « Entrepreneuriat dans les PED » – Le lauréat est… Nafa Naana

Financeur solidaire : Entrepreneurs du Monde
Territoire : Ouagadougou (Burkina Faso)

Grands Prix de la finance solidaire 2016 - Entrepreneuriat dans les PED - Nafa NaanaNafa Naana – qui signifie « le bénéfice est arrivé » en langue locale dioula – vise à rendre accessible au plus grand nombre de burkinabè des produits économes en énergie (lampes solaires, foyers améliorés, réchauds à gaz) afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants et la préservation de l’environnement, tout en favorisant le développement de l’économie locale.

Pour cela, Nafa Naana sélectionne avec soin sa gamme de produits par la réalisation d’études de marché et enquêtes de satisfaction, ainsi que des tests techniques évaluant l’efficacité énergétique, la facilité d’utilisation, la robustesse du produit, son ergonomie…

Elle distribue ensuite ces produits via un réseau accessible « au dernier kilomètre » : des ventes directes via des boutiques relais directement gérées par Nafa Naana, un réseau de 50 revendeurs microfranchisés qui bénéficient de formations et de services financiers pour renforcer leur activité et des partenariats noués avec des associations ou groupements partenaires, aussi appelés « grands comptes ». Parallèlement à cette offre de produits, Nafa Naana développe une offre de services financiers permettant de lever les barrières liées à l’investissement.

Enfin, elle gère une vaste campagne de sensibilisation et d’information dans le but de vulgariser l’usage de ces équipements économes en énergie.

En savoir plus sur Nafa Naana

> Voir la vidéo de présentation de Nafa Naana

 

 

Catégorie « Prix Coup de cœur du public » – Le lauréat est… Jean Bouteille

Financeurs solidaires : CIGALES, Initiative France, France Active, La Nef
Territoires : Lille, Bordeaux, Paris, Rhône-Alpes
Grands Prix de la finance solidaire 2016 - Coup de coeur du public - Jean BouteilleC’est pour réduire la production de déchets et aider les consommateurs à faire des économies que Jean Bouteille a lancé son activité en mars 2014.

L’entreprise a ainsi décidé de remettre au goût du jour deux modes de consommation écologiques, le vrac et la bouteille consignée, et se lance dans un système de consigne pour les produits liquides sur Lille, Bordeaux, en région Rhône-Alpes et à Paris. Jean Bouteille développe son activité et équipe les magasins partenaires de fontaines à huiles, vins et vinaigres tout en leur fournissant un parc de bouteilles propres.

Le client donne 1€ de consigne pour utiliser une bouteille, qu’il remplit directement en magasin. Celle-ci terminée, il la ramène et récupère son euro. Une fois par semaine, Jean Bouteille récupère les bouteilles déconsignées pour les remplacer par des propres (lavage écologique 100% biodégradable). Le lavage est effectué en partenariat avec des ESAT et une entreprise d’insertion, dans le but de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de difficulté et d’améliorer l’intégration des personnes handicapées.

Les clients n’achètent ainsi que l’essentiel, c’est à dire le contenu (et non le contenant). Ils n’ont pas non plus à laver les bouteilles, processus qui serait inefficace et très consommateur d’eau. Au-delà d’un gain de temps, le consommateur gagne également économiquement parlant, n’ayant pas à payer le prix de l’emballage (en général, 20 à 25% du prix final du produit), ni le retraitement du déchet. Pour les producteurs, ce sont également des gains financiers grâce à la suppression du coût de l’embouteillage.

En savoir plus sur Jean Bouteille

> Voir la vidéo de présentation de Jean Bouteille

 

 
Un événement soutenu par :

Partenaires Semaine de la finance solidaire

 

Laissez un commentaire