février 11 2016
[3 questions à] Jean-Pierre Lefranc et Isabelle Guénard-Malaussène, nouveaux Présidents du Comité du label Finansol

[3 questions à] Jean-Pierre Lefranc et Isabelle Guénard-Malaussène, nouveaux présidents du Comité du label Finansol

Après 12 années de bons et loyaux services, Guy Courtois quitte la présidence du Comité du label Finansol. Pour le remplacer, Jean-Pierre Lefranc, directeur financier de la Fondation de France et Isabelle Guénard-Malaussène, experte financière, ont été nommés présidents. A travers 3 questions, nous vous proposons de découvrir les motivations et perspectives de ce duo d’experts

 

Pourquoi avez-vous accepté de co-présider le Comité du label Finansol ?
Avant tout parce qu’il est impossible de refuser quelque chose à Guy Courtois, mais aussi parce que c’est une belle opportunité de marquer encore plus notre investissement au sein du Comité du label Finansol dont nous étions déjà membres. Ce Comité a toujours été l’occasion d’exprimer notre envie de faire levier sur le développement de la finance solidaire et d’accompagner sa mutation. Accepter cette co-présidence, placée sous le signe de la parité, c’est poursuivre le travail en combinant des expertises complémentaires, tant dans le domaine de la finance que celui de l’Economie Sociale et Solidaire, et en mettant notre énergie en commun au service du label pour soutenir la marque Finansol. Cette collaboration nous permettra d’appréhender ensemble les sujets de fond et amener plus de contenus dans la réflexion. De plus, étant tous deux en activité, cette co-présidence nous permettra d’assurer la présence d’au moins l’un de nous lors des Comités du label. C’est aussi un gage d’indépendance supplémentaire dans le cas où l’un ou l’autre serait juge et partie.
 

Dans quel contexte reprenez-vous la suite de la Présidence du Comité du label ?
Durant sa présidence, Guy Courtois a su donner une réelle impulsion à ce Comité du label et c’est dans un contexte très favorable que nous reprenons la suite. Nous souhaitons rester dans ses traces en y amenant un peu de notre personnalité et de notre humour.

Nous pensons que nous vivons un moment charnière, et que c’est une chance pour le label Finansol dont la mission est d’accompagner le développement d’outils financiers permettant à chaque épargnant d’avoir un impact social, sociétal et/ou environnemental concret, et d’encourager la promotion de produits financiers innovants tout en réaffirmant l’exigence de transparence et d’éthique de la finance solidaire. A ce titre, le Comité est confronté à des sujets de fonds sur lesquels il va falloir continuer à travailler (immobilier solidaire, structures de financement solidaire, etc.), mais aussi à la mutation du secteur de la finance dite responsable, au sens large : nouveaux acteurs, nouveaux outils, nouveaux labels, nouvelles réglementations.

Si l’épargne solidaire a ancré depuis de nombreuses années sa spécificité – celle de financer de façon réelle et transparente l’utilité sociale et environnementale – il est indéniable qu’elle est naturellement concernée par cette mutation. Ce contexte de “nouvelle donne” s’applique non seulement au marché de l’ISR mais aussi au secteur de l’ESS dans son ensemble, ce qui touche directement la finance solidaire et aura certainement des impacts sur les produits d’épargne qui lui sont consacrés.
 

Pouvez-vous nous présenter les axes de travail du Comité du label pour cette année 2016 ?
Nous allons assurer la continuité et le bon fonctionnement du Comité dans cette configuration nouvelle de co-présidence, dans le même esprit d’ouverture et d’écoute, afin de garantir, cette année encore, grâce à l’indépendance et l’expertise des membres du Comité, une analyse qualitative des placements. Cette transition se fera d’ailleurs au côté de Guy Courtois qui reste membre du Comité du label Finansol. Nous poursuivrons les réflexions déjà engagées par le Comité et nous nous saisirons de nouvelles thématiques clés pour le label ainsi que des sujets de discussion en relation avec l’association Finansol et les experts du secteur.

 
 

Laissez un commentaire