#GPFS - Présentation des Grands Prix de la finance solidaire

Les Grands Prix de la finance solidaire

Comment récompenser les entreprises solidaires qui apportent des solutions aux problématiques sociales et environnementales ? Quel est le rôle de la finance solidaire dans le financement de ces structures ? C’est pour répondre à ces différentes questions que les Grands Prix de la finance solidaire, organisés par Finansol et le journal Le Monde, ont vu le jour en 2009.

 
Visuel-officiel-GPFS.

L’idée de récompenser et de mettre en avant les porteurs de projets solidaires se concrétise en 2009. Finansol lance à cette date, la première édition des Grands Prix de la finance solidaire, en partenariat avec le journal Le Monde.

 
 

Les Grands Prix de la finance solidaire : un concours annuel organisé avec Le Monde

Evénement phare de la Semaine de la finance solidaire, il réunit chaque année plus de 200 personnes lors d’une cérémonie afin de décerner 5 prix :

  • Catégorie « Lutte contre les exclusions ». Sont éligibles à cette catégorie les structures exerçant une activité économique dont l’objectif principal est de lutter contre les exclusions en favorisant l’accès à l’emploi, au logement ou encore à la culture aux personnes qui en sont éloignées pour des raisons sociales, économiques ou géographiques.
  •  

  • Catégorie « Innovation sociétale ». Sont éligibles à cette catégorie les structures exerçant une activité économique et dont le modèle est vecteur de transformation sociale. Cette catégorie inclut les entreprises proposant une vision innovante et solidaire de l’entrepreneuriat, de l’habitat, de la culture, de l’éducation, des services à la personne ou encore de la consommation, etc.
  •  

  • Catégorie « Activités écologiques ». Sont éligibles à cette catégorie les structures exerçant une activité économique dont l’objectif principal est de résorber l’impact négatif de l’Homme sur son environnement. Cette catégorie inclut les activités liées aux énergies renouvelables, à l’agriculture paysanne, à la gestion et au recyclage des déchets, etc.
  •  

  • Catégorie « Entrepreneuriat dans les pays en développement ». Sont éligibles à cette catégorie les structures implantées dans un pays en développement qui proposent une réponse à une problématique sociale et/ou environnementale locale. Cette catégorie inclut les structures qui ont été ou sont soutenues par la finance solidaire (en direct ou bien par l’intermédiaire d’une IMF) visant la pérennité économique.
  •  

  • Catégorie « Coup de cœur du public ». Finansol et Le Monde sélectionnent 4 dossiers parmi les candidats ayant moins de 3 années d’existence dans les catégories « Lutte contre les exclusions », « Activités écologiques » et « Innovation sociétale ». Ces 4 dossiers sont ensuite soumis au vote des internautes sur le site internet du Monde durant la première quinzaine d’octobre.

 
Qu’il s’agisse de réinsertion socio-professionnelle, de logement très social, d’agriculture biologique, d’énergies renouvelables, de microfinance… la plus-value sociale et environnementale est variée. De plus, la structure (association, entreprise, coopérative) doit avoir bénéficié d’un financement via un produit d’épargne solidaire.
 

Les Grands Prix de la finance solidaire : quelles récompenses ?

Chaque lauréat reçoit une dotation financière d’une valeur de 5 000 euros. En complément, une vidéo d’animation présentant l’activité de chacun d’entre eux est réalisée pour la cérémonie de remise des prix. Elle est ensuite offerte aux structures lauréates pour qu’elles puissent promouvoir leur action.
En parallèle, un dossier spécial est publié dans Le Monde Argent & placements ainsi que sur le site du Monde, assurant une belle visibilité aux lauréats. Les structures présélectionnées par le jury dans chacune des catégories sont annoncées sur la page dédiée aux Grands Prix de la finance solidaire sur le site du Monde et bénéficient d’une mise en valeur sur le site de l’association Finansol.
 

Les Grands Prix de la finance solidaire : les temps forts

Grands Prix de la finance solidaire - Cérémonie 2016Les Grands Prix de la finance solidaire se clôturent tous les ans au mois de novembre par une cérémonie de remise de prix. Ils commencent cependant dès le mois de mars de chaque année. Voici les grandes étapes de cet événement :

  • L’appel à candidatures. Chaque année au mois de mars, Finansol diffuse les dossiers de candidatures au plus grand nombre. Les structures qui souhaitent participer ont alors jusqu’à la mi-mai pour renvoyer leur dossier complété.
  •  

  • L’appel aux votes du prix « Coup de Cœur du Public ». Fin septembre, les internautes sont invités à voter en ligne pour le projet qu’ils préfèrent, parmi 4 structures de moins de 3 ans soutenues par la finance solidaire.
  •  

  • La cérémonie de remise des prix. Généralement organisée au début de la Semaine de la finance solidaire, elle réunit les professionnels du secteur de la finance solidaire ainsi que le grand public lors d’une soirée de remise de prix. Les lauréats des 5 catégories y sont révélés et récompensés.

 

Les Grands Prix de la finance solidaire : qui sont les lauréats ?

Les Grands Prix de la finance solidaire ont récompensé de nombreuses entreprises solidaires depuis 2009. Découvrez 5 exemples de projets lauréats :
 
Môm’Artre, lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2012.
Face au manque de solution de garde adaptée, plus particulièrement pour les familles monoparentales et/ou à horaires décalés, Môm’Artre offre des lieux inédits de prise en charge complète des 6-11 ans. L’objectif est de favoriser l’épanouissement des enfants à travers l’art dans des lieux qui s’adaptent aux revenus et horaires de travail des familles en difficulté tout en assurant une vraie mixité sociale.


 
Enercoop, lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2013.
Enercoop est un fournisseur d’énergie 100% verte qui s’approvisionne exclusivement auprès d’une centaine de producteurs d’électricité hydraulique, éolienne, solaire et d’origine biogaz.


 
AFB France, lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2014.
AFB France collecte les équipements informatiques obsolètes des entreprises, efface toutes les données de l’ordinateur, les répare si besoin – pour les revendre à bas prix et sous garantie dans ses magasins ou sur son site internet, ou recycle les appareils inutilisables. Il emploie pour cela des personnes en situation de handicap, dont le taux de chômage est 3 fois supérieur à la moyenne nationale.


 
Solidarités Nouvelles face au Chômage, lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2015.
Depuis 1985, l’association Solidarités Nouvelles face au Chômage, accompagne gratuitement les chercheurs d’emploi en difficulté. L’association a développé un réseau de bénévoles et les a formés pour intervenir auprès des personnes en recherche d’emploi.


 
Nafa Naana, lauréat des Grands Prix de la finance solidaire 2016.
Nafa Naana met en place au Burkina Faso une filière de distribution qui facilite l’accès aux produits d’éclairage (lampes et kits solaires) et de cuisson (foyers améliorés et foyer à gaz) aux personnes en situation de précarité énergétique.

> Découvrez les autres lauréats ainsi que d’autres projets ayant bénéficié de la finance solidaire
 
 
Un événement soutenu par :

GPFS17_logo-partenaires

Laissez un commentaire